En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Patrimoine

Oradour un « monument de l’Histoire », que l’État préservera

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : France, Régions

0

Commentaire

Réagir

Le président François Hollande a estimé mercredi 4 septembre après sa visite à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) que ce village martyr est un "monument de l'Histoire" et a promis que l'État veillera à "permettre la préservation" du site, dont l'entretien à long terme pose un problème financier, notamment pour la commune.

 

Le maire d’Oradour, Raymond Frugier, avait tiré en avril la sonnette d’alarme au sujet de la préservation du site, selon lui intenable financièrement, et demandé au ministère de la Culture « d’engager une réflexion sur le projet de conservation à très long terme » du village martyr, afin « d’anticiper la dégradation des lieux ».

 

Il semble avoir été entendu.

 « Il est très important que le village puisse être restitué dans l’état où il a été laissé (après le massacre) et ce sera une responsabilité de l’État que de permettre cette préservation », a déclaré le chef de l’Etat au micro de France 2, à l’issue de la cérémonie avec le président allemand Joachim Gauck, pour la première visite historique d’un dirigeant allemand dans le village martyr, mercredi 4 septembre.

« J’ai dit (que) c’est un monument historique, non, c’est un monument de l’Histoire »,, a déclaré le président Hollande.

Un budget de 150 000 euros par an - Selon le maire, les abords et certaines ruines du site, classé monument historique en 1946 et unique en Europe par son état de conservation, subissent « les outrages du temps ». Or le budget voué à l’entretien, 150.000 euros annuels reposant sur les seules dotations d’État, « ne suffira pas à échéance d’un demi-siècle à conserver l’entièreté des lieux ».

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Lever de rideau pour le Fonds national des aides à la pierre

Le premier conseil d'administration du nouveau Fonds national des aides à la pierre s'est réuni le 23 août, sous la présidence d'Emmanuel Couet, président de Rennes métropole. Ce dispositif représente un nouveau pas vers la décentralisation des politiques du ...

Exonérations d’impôts locaux des retraités modestes : un coût très élevé pour les collectivités en 2016

La prolongation de l’exonération de taxe d'habitation et de taxe foncière des personnes âgées, veuves ou handicapées et l'introduction d'un lissage sur cinq ans pour les nouveaux contribuables, deux mesures décidées fin 2015, ne sont pas neutres pour les ...

Sécurité dans les écoles : comment collectivités et polices municipales doivent se mobiliser

Devant un « niveau de menace terroriste très élevé », la protection des établissements scolaires fait office de priorité absolue à quelques jours de la rentrée. Dans une instruction parue fin juillet et précisée par la signature d’un accord-cadre ...

Bilans sociaux 2013 : plus de fonctionnaires, mais pas plus de primes...

Le CNFPT et la DGCL viennent de publier les bilans sociaux de la fonction publique territoriale au 31 décembre 2013. Une synthèse détaillée qui permet de regarder à la loupe la FPT : son évolution, le recours aux contractuels, la féminisation, la santé au ...

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Conservation du patrimoineDomaine publicFinancementsPolitiques culturelles

Régions haute-vienne

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.