Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Suppressions de trains : le gouvernement pour une « démarche de concertation »

Publié le 10/08/2005 • Par La Rédaction • dans : A la une, France

Christian Estrosi, ministre délégué à l’Aménagement du territoire, a appelé la SNCF et les régions à « s’inscrire dans (une) démarche de concertation » concernant d’éventuelles suppressions de trains Corail, demandant « qu’aucune décision ne soit prise de manière définitive ».

Le ministre « invite tant la SNCF que les collectivités régionales, qui sont par ailleurs autorité organisatrice de transports régionaux, à s’inscrire dans cette démarche de concertation permettant de dégager des solutions opérationnelles évitant de +dégrader la qualité+ du service rendu sur ces lignes interrégionales ».

Selon Christian Estrosi, cette concertation s’inscrit dans la logique de la circulaire relative à l’accès aux services publics dans les territoires signée le 2 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, et lui même.

Cette circulaire, rappelle-t-il, demande aux préfets « d’examiner les besoins en matière d’accès aux services publics et de surseoir dans l’intervalle (d’ici la fin de l’année) à toute réorganisation de réseaux de services publics susceptibles d’avoir un effet direct sur l’accueil et l’accès au service public, sans accord formel ».

Selon M. Estrosi, si certaines des lignes concernées par les projets de suppression « sont déficitaires à hauteur de 124 MEUR au total » et « ne présentent pas souvent un niveau de fréquentation élevé sur l’ensemble du parcours », elles assurent néanmoins « en complément d’une part du réseau grandes lignes (TGV) et d’autre part du réseau TER (compétence régionale) un maillage important entre villes et régions » et « participent à l’aménagement de nos territoires ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Suppressions de trains : le gouvernement pour une « démarche de concertation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X