Environnement

Sécheresse: plus des deux tiers des départements touchés

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Plus des deux tiers des départements français sont touchés par une sécheresse qui n’épargne pratiquement aucune région, provoquant une polémique sur la progression des cultures irriguées, principalement le maïs, grandes consommatrices d’eau.

La sécheresse continue de gagner du terrain et deux nouveaux départements -la Loire et le Val-d’Oise- ont mis en oeuvre des arrêtés de limitation des usages de l’eau, portant le total à 68 départements touchés, principalement dans la moitié ouest de la France, selon les données publiées jeudi par le ministère de l’Ecologie.

« Ces mesures, particulièrement sévères sur la façade atlantique et notamment en Poitou-Charentes, concernent essentiellement l’irrigation. Elles devraient être maintenues ou renforcées tant que les précipitations seront faibles ».

Dans ces départements, les préfets disposent d’une panoplie de mesures pour limiter la consommation d’eau, allant de l’interdiction de remplir les piscines privées à l’arrêt total de tous les prélèvements sur certains cours d’eau. Seule une poignée de départements de la moitié nord, dont Paris et sa proche banlieue, peuvent afficher une situation normale.

Jeudi, un Comité national sécheresse, une cellule de crise qui réunit experts, usagers de l’eau et ministères concernés (Ecologie, Agriculture et Intérieur), a fait un nouveau point de la situation.

Si l’on prend pour référence les 60 dernières années, les pluies efficaces, c’est-à-dire celles qui permettent de recharger les nappes phréatiques et les cours d’eau, connaissent un déficit pouvant aller jusqu’à 2/3 sur la majeure partie du pays, à l’exception du centre-est de la France, note le ministère de l’Ecologie.

L’aggravation de la sécheresse, qui pourrait se révéler pire que celle de 1976, avec un déficit pluviométrique qui a commencé également dès l’automne, provoque une vive polémique sur les usages de l’eau. L’agriculture irriguée est montrée du doigt par les écologistes, et l’une des principales organisations de consommateurs, l’UFC-Que Choisir, a jeté un pavé dans la mare cette semaine en dénonçant un système de taxation de l’irrigation « aberrant ».

« L’irrigation est six fois moins taxée en Midi-Pyrénées, très touché par la sécheresse, qu’elle ne l’est dans le Nord-Pas-de-Calais », relève l’UFC. L’organisation de consommateurs attribue ce « paradoxe choquant » au fait que les décisions sont prises, bassin par bassin, par des agences de l’eau « très liées aux intérêts économiques locaux ».

« Faux », rétorquent les producteurs de maïs. « Laisser penser que l’irrigation provoque la sécheresse dans le Sud-Ouest est une hérésie. C’est justement parce que la zone est touchée par la sécheresse que nous irriguons », selon Christophe Terrain, président de l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM).

Le maïs est l’une des plantes les plus efficientes pour la valorisation de l’eau et n’en consomme pas plus que beaucoup d’autres cultures, comme le blé, se défend l’AGPM, ajoutant que le maïs représente beaucoup moins de la moitié (820.000 hectares sur 1,9 million) des surfaces irriguées en France, derrière vergers, légumes et fleurs.

De son côté, le gouvernement rappelle prudemment qu’il a incité dès mars les agriculteurs à se tourner vers des cultures moins grourmandes en eau. Cette mesure « a été suivie d’effet à hauteur de 20% en Poitou-Charentes », relève le ministère de l’Ecologie.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X