Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Le logement, facteur de paupérisation, selon la Fondation Abbé Pierre

Publié le 01/02/2006 • Par Hélène Girard • dans : A la une, France

Dans son onzième rapport sur « l’état du mal-logement », qu’elle a présenté le 1er février, la Fondation Abbé Pierre recense 3 207 500 personnes non ou très mal logées (sans-domicile fixe, occupants de centres d’hébergement, d’hôtels, de caravanes, de logements sans sanitaires etc.). Un chiffre stable par rapport aux années précédentes.
Cette année, la Fondation donne un coup de projecteur particulier sur la situation des jeunes face au logement, pour dénoncer une situation qui, loin d’être passagère, devient durable, avec « des effets sociaux en cascade ». Les auteurs du rapport soulignent notamment le cas paradoxal des jeunes travailleurs dont les revenus sont insuffisants pour faire face aux prix du marché, mais néanmoins supérieurs aux plafonds d’attribution de l’allocation logement. Autre évolution pointée par la Fondation : « la baisse alarmante de la solvabilité des ménages ». Une fois le loyer payé, le « reste à vivre » se réduit de plus en plus, pour devenir un « reste à survivre ». Ainsi, dénonce la Fondation, le logement devient « un facteur de paupérisation ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le logement, facteur de paupérisation, selon la Fondation Abbé Pierre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X