Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

En 2005, les dépenses locales ont augmenté deux fois moins vite qu’en 2004

Publié le 06/02/2006 • Par La Rédaction • dans : Actualité Club finances, France

Le ministère de l’Economie et des Finances (Minefi) publie, pour la première fois, une étude couvrant l’ensemble des finances des collectivités territoriales (communes, départements, régions), les groupements à fiscalité propre (GFP), les établissements publics de santé (EPS), mais aussi, les établissements publics sociaux et médico-sociaux (EPSMS).
Selon cette étude, les finances des collectivités locales continuent à croître, mais deux fois moins vite qu’en 2004 : +4,3% pour les dépenses en 2005 (+9,6 % l’année précédente). La poursuite de la décentralisation et les transferts de compétences qu’elle suppose expliquent la progression des charges de fonctionnement. Ainsi, les frais de personnel augmentent de +4,7 % (contre +6,5 % en 2004). L’addition des transferts de taxes indirectes avec le relèvement des taux d’imposition justifie la progression des produits de fonctionnement (+5,3 %). Globalement, les produits de la fiscalité sont en hausse : +6% pour les impôts directs et +13,9 % pour les impôts indirects. Ces évolutions aboutissent à un net redressement de l’autofinancement (+10,9 %). Si on ajoute à ce dernier les dotations et subventions, alors les moindres besoins d’emprunts s’expliquent.
Quant à elles, les finances des EPS se caractérisent par un ralentissement de la progression des dépenses. Les charges de fonctionnement, dont les frais de personnel constituent les trois quarts, augmentent sur le même rythme en 2005 (+4,3 %) qu’en 2004 (+4,4 %).
Par contre, les dépenses des EPSMS continuent à progresser de manière soutenue (+7%), notamment en matière d’investissement.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En 2005, les dépenses locales ont augmenté deux fois moins vite qu’en 2004

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X