Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Immobilier

Le juge administratif autorise la commune d’Essoyes à racheter la maison du peintre Renoir deux fois et demie son prix

Publié le 23/07/2013 • Par Frédéric Marais • dans : Actu juridique, Régions

Le préfet de l’Aube avait saisi le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne en se fondant sur l’estimation faite par le service des domaines pour contester l'achat, par la commune d'Essoyes, de la maison de famille du peintre Renoir à un prix bien supérieur.

Par un jugement en date du 12 juillet 2013, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a rejeté le déféré du préfet de l’Aube tendant à l’annulation d’une délibération de la commune d’Essoyes, dans l’Aube, relative à l’acquisition de la maison de la famille Renoir.

Le conseil municipal, lors de sa séance du 12 décembre 2011, avait décidé d’acquérir cette propriété située sur son territoire pour la somme de 600 000 euros, soit un montant 2,6 fois supérieur à l’estimation qui en avait été faite par le service des domaines.

Pas « d’erreur d’appréciation » – Avant de rendre son jugement, le tribunal s’est rendu sur les lieux afin de comparer le prix d’achat de cette maison de famille avec celui de l’atelier du peintre, acquis en avril 2010 par la commune au prix de 160 000 euros. Le juge a notamment comparé la surface des deux propriétés, en incluant dans son évaluation le montant des travaux que la commune avait dû effectuer pour restaurer l’atelier.

Relevant que la bâtisse était bien plus grande et en bien meilleur état, le tribunal a considéré que « la commune n’a pas entaché sa décision d’erreur d’appréciation du prix d’acquisition de la maison familiale des Renoir ». Le préfet a décidé de ne pas faire appel.

« Lieu de mémoire » – Essoyes souhaite faire de cette maison familiale un « lieu de mémoire » du peintre impressionniste Pierre-Auguste Renoir, et donc un atout touristique supplémentaire dans un bourg rural qui capitalise déjà sur la mémoire de l’artiste.
Pour pouvoir acheter et remettre en état la bâtisse, la municipalité a vendu environ 3 hectares de vignes et lancé une souscription publique.

Acquise par Pierre-Auguste en 1896, la demeure appartenait dernièrement à son arrière-petite-fille. Le corps du peintre, ainsi que celui de son épouse et modèle, native de la commune, reposent dans le cimetière du village.

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le juge administratif autorise la commune d’Essoyes à racheter la maison du peintre Renoir deux fois et demie son prix

Votre e-mail ne sera pas publié

Prest

24/07/2013 11h00

Un haut lieu de la mémoire culturelle d’un pays ne peut être banalisé en terme de m2. Bravo à la commune d’Essoyes d’avoir compris l’importance que revêt cet achat pour ses habitants, pour la région et bien plus encore.

patounet

24/07/2013 08h31

Il y a bien des sous en FRANCE, la preuve!!!!!!!!!!! Mais par contre, cela n’empêche pas les communes, les département, les régions et l’état d’augmenter les impôts!!!!!!!!!!
Mais où est le réel problème, donner un peu de pain à ceux qui ont faim ou payer 2,5 fois le prix une maison qui ne fait plaisir qu’à un seul et même être. Là est la question?????? Merci aux personnes concernées de répondre!!!!!!!!!!!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X