Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

PETITS HOPITAUX. Les petites villes se rebiffent

Publié le 27/04/2006 • Par Philippe Pottiée-Sperry • dans : France

Ayant reçu une délégation de l’APVF, le ministre de la Santé s’est voulu rassurant.

Le rapport du Conseil national de la chirurgie (CNC), plaidant pour fermer 113 blocs opératoires dans les hôpitaux qui effectuent moins de 2000 actes chirurgicaux par an (lire Gazette du 24 avril, p 19), au nom de la sécurité des soins, continue de faire des vagues. Dénonçant une nouvelle fois « un rapport inacceptable », l’Association des petites villes de France (APVF) a « exigé », le 26 avril, une « dotation pérenne de 150 millions d’euros » pour les hôpitaux désignés par le CNC afin de permettre leur mise en conformité ou de recruter du personnel là où c’est nécessaire. Elle réclame aussi la création d’une « commission nationale d’évaluation », composée notamment d’élus locaux, pour établir, en concertation, « les préconisations nécessaires au maintien et à l’amélioration d’une offre de soins équitablement répartie sur le territoire ». Reçue le même jour par Xavier Bertrand, une délégation de l’APVF n’a pas eu de réponse précise du ministre du Santé sur ces deux demandes. Affirmant « qu’il ne faisait pas sien le rapport Vallancien et qu’il agirait au cas par cas », Xavier Bertrand affirme ne vouloir « ni enterrer le projet, ni rayer d’un trait de plume les 113 hôpitaux concernés ». Et de rappeler qu’il a demandé aux directeurs d’ARH de lui rendre un rapport avant l’été. Par ailleurs, les maires des petites villes affirment qu’ils « seront vigilants à ce que la mise en oeuvre des SROS ne soit pas l’occasion d’une concentration rampante des services hospitaliers ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

PETITS HOPITAUX. Les petites villes se rebiffent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X