Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Associations

Le volontariat associatif définitivement adopté par le Parlement

Publié le 11/05/2006 • Par Hélène Girard • dans : France

Les sénateurs ont voté, le 9 mai, le projet de loi instaurant un contrat de volontariat dans les mêmes termes que les députés l’avaient fait le 18 janvier. Le texte est donc considéré comme définitivement adopté.
Ce contrat, dérogatoire au Code du travail, qui devrait concerner 10 000 jeunes dès 2007, confère un statut aux volontaires engagés dans les associations et les fondations reconnues d’utilité publique. Il concerne des missions d’intérêt général, d’une durée de deux ans maximum. Il s’accompagne d’une indemnité fixée par décret, non imposable et non soumise aux cotisations sociales, mais assortie de tous les droits sociaux. Le recours au volontariat est soumis à un agrément délivré par l’Etat.
Au terme de sa mission, le volontaire recevra une attestation susceptible d’être prise en compte pour la validation des acquis professionnels. Les limites d’âge fixées pour les concours de recrutement des fonctionnaires seront décalées en fonction de la durée du volontariat.
Le texte comporte également un volet relatif à « l’engagement pédagogique », qui créé un autre statut dérogatoire pour les personnels pédagogiques occasionnels des centres de vacances et centres de loisirs sans hébergement (CHLS). Ces derniers seront rémunérés sur la base d’un forfait journalier. Cette disposition concerne environ 46 000 personnes (36 000 directeurs de centres et 20 000 animateurs).

Lire aussi la Gazette du 15 mai

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le volontariat associatif définitivement adopté par le Parlement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X