En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Vidéosurveillance

Caméras cachées et caméras sacrées

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Actu experts prévention sécurité • Club : Club Prévention-Sécurité

0

Commentaire

Réagir

© Zigazou76 (Flickr)

Peut-on ne pas révéler l’emplacement de caméras de voie publique, comme un élu local l’a affirmé ce mois-ci ? En France – pays qui a voté la séparation des Eglises et de l’Etat – est-il possible pour la police d’installer des caméras sur des édifices religieux et d’en visionner les images ? Contrairement à ce qui semblait être admis, l’actualité récente a fourni deux cas qui méritent éclaircissement sur le plan juridique.

Pour tenter de calmer les débordements pendant ses fêtes et férias début août, la ville de Hagetmau (Landes) doit installer trois caméras disposées dans des lieux tenus secrets, rapporte le quotidien régional Sud-Ouest, qui précise que la préfecture est à l’origine de la demande.

C’est l’adjoint au maire en charge du dossier Jean-Claude Cathue qui a indiqué que le lieu des caméras ne serait pas révélé… et la précision a de quoi surprendre puisqu’elle est contraire à la loi. En effet, l’article 10 de la loi n° 95-73 du 21 janvier 1995, dite LOPS, stipule que « le public est informé de manière claire et permanente de l’existence du système de vidéoprotection. »

Secret de polichinelle – Contacté par le Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes, l’adjoint Jean-Claude ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X