Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Evènement. Bretagne. Le feuilleton de la rave-party bretonne de l’été n’en finit pas

Publié le 14/06/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

La préparation du Teknival breton de l’été tourne au casse-tête dans le Morbihan, où l’hostilité grandit après l’annonce de la tenue probable de la rave, qui pourrait rassembler entre 50.000 et 80.000 personnes, sur un aérodrome proche de Vannes. Entre 300 et 500 personnes ont déjà manifesté le 10 juin contre la venue de cet événement, et de nouvelles actions sont prévues pour les prochains jours.
M. Hortefeux a expliqué le 8 juin que le teknival se déroulerait fin juin ou début juillet sur « une partie de l’aérodrome de Vannes » à « défaut d’un terrain domanial » que les pouvoirs publics ont cherché en vain. Aucune commune n’a en effet répondu favorablement aux appels lancés depuis l’automne par la préfecture tandis que les syndicats agricoles s’opposaient à la réquisition de terrains. L’annonce de M. Hortefeux a été rectifiée quelques heures plus tard par le ministère de l’Intérieur, assurant que le choix n’était pas encore arrêté.
François Goulard, ministre de l’Enseignement supérieur et élu du Morbihan, estime que le choix de l’aérodrome est « complètement absurde ». Selon lui, le dossier a été « mal instruit par la préfecture », ajoutant qu' »aucun texte administratif ne dit que c’est au Morbihan d’organiser cette rave ».
Le camping, l’aéroclub, le haras, font également part de leur opposition, se déclarant « choqués qu’on puisse ainsi remettre en cause des activités économiques » selon les mots de Roland Oradou, président de l’école de parachutisme du petit aérodrome.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Evènement. Bretagne. Le feuilleton de la rave-party bretonne de l’été n’en finit pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X