Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Brétigny-sur-Orge : retour sur la mobilisation des secours

Publié le 15/07/2013 • Par Hugo Soutra • dans : Actu experts prévention sécurité

Ex-plan-rouge
D.R.
Dans les minutes suivant le déraillement, vendredi 12 juillet, d’un train inter-cités en gare de Brétigny-sur-Orge causant six morts et une soixantaine de blessés graves parmi 385 voyageurs, la préfecture de l’Essonne déclenchait le « plan rouge ». Le Club Prévention-Sécurité revient sur cette gestion de crise.

Qu’est-ce que le «plan rouge»?

Crée en 1978 par les sapeurs-pompiers de Paris suite à un incendie dans le 16ème arrondissement, ayant fait treize morts et dizaines de blessés graves, le « plan rouge » (1) sert à planifier les moyens de secours d’urgence en cas « d’évènement provoquant un nombre élevé de victimes » peut-on lire sur le site du ministère de l’Intérieur.
Objectif: remédier aux conséquences d’un accident catastrophique à effets limités (Acel), où les moyens de secours communaux ne suffisent plus et nécessitent des renforts départementaux voire régionaux.

Mise en commun – Rarement actionné, ce plan d’urgence entraîne la mise en place de procédures très strictes. Philippe Blanc, chef de la section Orsec à la direction générale de la sécurité ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Brétigny-sur-Orge : retour sur la mobilisation des secours

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X