Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique de la Ville

« Replaçons les habitants des banlieues au cœur de la politique de la Ville » – Etienne Varaut, vice-président de l’IR-DSU

Publié le 11/07/2013 • Par Hugo Soutra • dans : Actu experts prévention sécurité

EVaraut
S. Gautier
Alors que l’accent de la politique de la ville a jusqu’ici davantage été mis sur la modernisation de l’action publique que sur sa démocratisation, le rapport Mechmache/Bacqué remis lundi 8 juillet à François Lamy propose d’inverser la tendance. Interrogé par le Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes, le vice-président de l’inter-réseau des professionnels du Développement social urbain et membre du collectif « Pouvoir d’agir », Etienne Varaut, s’en satisfait tout en mettant en garde les collectivités.

Que vous inspirent les 30 propositions du rapport Mechmache/Bacqué promouvant la participation des habitants dans les quartiers populaires ?

C’est important que le pouvoir d’agir des habitants soit ainsi replacé au cœur de la réforme de la politique de la Ville : l’abstention grandirait si l’on perpétuait cette politique publique « descendante. » Bannissons les outils imposés d’en haut, ce regard condescendant que portent certains agents, élus et médias, sur les habitants des quartiers populaires en raison de différences sociologiques.

C’est une véritable révolution culturelle à laquelle vous appelez ?

Acteurs associatifs, politiques, professionnels doivent changer de mentalité et de pratiques. Ce n’est pas évident, d’autant plus que la culture politique française reste ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Replaçons les habitants des banlieues au cœur de la politique de la Ville » – Etienne Varaut, vice-président de l’IR-DSU

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X