Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Violences urbaines : la SMACL veut des décisions avant l’été

Publié le 27/06/2006 • Par Patrick Bottois • dans : France

Réunie au Havre (Seine-Maritime) pour son congrès annuel les 22, 23 et 24 juin, la SMACL, leader de l’assurance des collectivités locales a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme à propos des conséquences des violences urbaines de novembre 2 005.
«Il faut trouver rapidement une solution pour les collectivités en difficulté, il en va de l’égalité des collectivités et des citoyens devant l’assurance», a martelé Bernard Bellec, le président du conseil de surveillance de la SMACL. «Les assureurs ont pu faire face une fois aux dégâts causés par les violences urbaines, mais si le phénomène devenait récurrent, ce serait mission impossible car il déstabiliserait gravement le marché de l’assurance des collectivités. Il ne faut pas que celles qui sont touchées soient deux fois victimes».
La mutuelle, qui a lancé dans le cadre des violences urbaines quelque 120 recours contre l’Etat et participe aux groupes de travail interministériels pour trouver une solution, a de nouveau mobilisé au Havre ses mandataires. En espérant que le «retard à l’allumage des groupes de travail mis en place par le gouvernement ne s’aggrave pas et que l’échéance du début de l’été pour une décision soit tenue», elle a proposé des pistes pour gérer ce problème. Soit un fond de garanties d’exception alimenté «idéalement» à 50-50 par l’Etat et les assureurs, soit un fond spécifique qui serait une extension du fonds FGAO ou Fonds de Garantie d’Assurance Obligatoire du Dommage. Bernard Bellec a toutefois précisé que la SMACL était ouverte à toute autre proposition qui irait dans le sens de l’intérêt des collectivités où la récurrence des violences représente un risque avéré.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Violences urbaines : la SMACL veut des décisions avant l’été

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X