Le casse-tête de l’astreinte technique

| Mis à jour le 08/10/2013
Par et , Ingénieur en chef • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Les collectivités territoriales sont impactées par divers dispositifs visant à assurer la gestion des crises ou de circonstances exceptionnelles. L’organisation d’astreintes techniques relève essentiellement d’une volonté politique. Le flou qui entoure ce dispositif pose donc une réelle difficulté pour la collectivité qui décide de l’organiser.

Le dispositif d’astreinte regroupe trois notions fondamentales (au sens du décret du 19 mai 2005) :

  • l’astreinte, qui est la période pendant laquelle l’agent a l’obligation d’être en mesure d’intervenir pour effectuer un travail. Il doit donc rester à proximité du territoire d’intervention, sans qu’il lui soit fait obligation de demeurer sur son lieu de travail. Celle-ci se décline en astreinte d’exploitation, en astreinte de sécurité (plans d’intervention, situation de crise) et enfin en astreinte de décision. Cette dernière n’est applicable qu’aux seuls personnels d’encadrement ;
  • l’intervention, qui est le travail effectué pour le compte de l’administration pendant une période d’astreinte. Bien entendu, les temps de trajet sont considérés comme un temps de travail ...
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

2  |  réagir

16/10/2013 12h05 - Christian Mart

Les agents de catégorie A n’ont pas droit aux IHTS, mais c’est sans rapport avec l’ISS, que perçoivent d’ailleurs aussi les agents techniques des catégories B et C. On a souvent tendance à considérer qu’un cadre A ne doit pas compter ses heures, toutefois il est possible pour la collectivité d’indemniser ses agents de cat A par le biais de l’IFTS (indemnité forfaitaire pour TS), à condition bien sûr d’avoir délibéré en ce sens. Naturellement, une des difficultés est d’évaluer justement son montant, puisque par définition il est forfaitaire.

Signaler un abus
14/10/2013 03h43 - Jean-François

« les interventions sont obligatoirement rémunérées dans le cadre des IHTS (Indemnités horaires pour travaux supplémentaires) »

Les IHTS ne sont pas allouées à tous les grades. Quid des agents de catégorie A notamment qui ne peuvent y prétendre compte tenu de la perception de l’ISS « fourre-tout » ?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X