Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Bretagne – La justice s’oppose à l’organisation du teknival sur l’aérodrome de Vannes

Publié le 28/06/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a suspendu le 28 juin l’arrêté préfectoral de réquisition des terrains de l’aérodrome de Vannes-Meucon (Morbihan) pour la tenue d’un teknival qui doit rassembler plus de 40.000 raveurs le week-end du 1er juillet.
Cette décision satisfait les municipalités de Vannes et de Monterblanc, la commune sur laquelle est situé l’aérodrome, qui s’opposaient à la tenue de la rave-party à proximité de l’agglomération. Mais elle complique sérieusement la tâche des pouvoirs publics, obligés de trouver un nouveau site capable d’accueillir les raveurs du 30 juin au 2 juillet. Ils avaient cherché en vain ces derniers mois un terrain privé avant de choisir, faute de mieux, l’aérodrome.
Saisie le 26 juin, notamment par les municipalités, la juge Evelyne Coënt-Bochard a estimé qu’il existait des « doutes sérieux sur la légalité de l’arrêté de réquisition » du site et la déclaration préalable effectuée par les organisateurs. De plus, la « neutralisation » de l’aérodrome, sur lequel tout mouvement d’avions devrait être suspendu pendant une quinzaine de jours avant et après le teknival, risquait de perturber les services de la protection civile du département, a-t-elle ajouté.
Pour le maire de Vannes, Norbert Trochet (UMP), « le plus dur reste à faire car la rave-party est programmée et figure sur internet. Beaucoup de teufeurs sont en route ». Il a souhaité qu’une « réunion d’urgence » soit organisée avec les pouvoirs publics pour étudier les solutions alternatives.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Bretagne – La justice s’oppose à l’organisation du teknival sur l’aérodrome de Vannes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X