Déchets

Expérimenter le compostage dans les écoles bisontines

| Mis à jour le 21/09/2015
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

La ville de Besançon (Doubs) a décidé fin 2011 d’engager une expérimentation du compostage des déchets alimentaires dans six établissements scolaires. Le bilan va permettre de faire les choix techniques et organisationnels pour étendre progressivement cette opération à l’ensemble des 61 restaurants scolaires de la ville.

L’expérimentation du compostage des déchets fermentescibles a été mise en place dans six restaurants scolaires selon trois types de techniques. Les écoles Vieilles Perrières et Rivotte ont été dotées de composteurs rotatifs mécaniques d’une capacité de 400 litres, celles de Kennedy et Sapins de composteurs « classiques » en bac d’une capacité totale de 900 litres et enfin celles de Charles Fourier et Saint-Exupéry apportent leurs déchets à un chalet de compostage géré par le Syndicat de traitement des déchets de l’agglomération de Besançon (Sybert). L’animation dans les restaurants s’est faite auprès des enfants sur le temps de midi, ainsi que l’accompagnement du personnel de service et des surveillants. Concernant le compostage rotatif mécanique, des problèmes ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références
  • Caractéristiques techniques :

le composteur rotatif manuel est étanche et comporte trois compartiments remplis successivement. Il nécessite moins de manipulations mais des retournements réguliers. Le temps de séjour est de six à huit semaines.

  • Coût :

s’il permet de traiter plus de quantités (jusqu’à 15 tonnes par an), le composteur rotatif manuel est plus coûteux : de 1 400 à 1 700 euros pour un 400 litres. Pour des quantités plus importantes (jusqu’à 100 tonnes par an), on peut utiliser le composteur rotatif électromécanique avec un investissement total variant de 30 000 à 100 000 euros.

Contact :  Éric Durand, chargé de mission développement durable, eric.durand@besancon.fr

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X