Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Equipement

Le Tarn s’équipe d’une piscine économe en eau

Publié le 23/04/2013 • Par Christiane Wanaverbecq • dans :

Soucieuse de limiter la consommation d’eau et d’énergie de son futur centre aquatique, la communauté de communes du Carmausin (Tarn) a mené un travail d’études poussé avec la maîtrise d’œuvre.

En septembre prochain, le nouveau centre aquatique construit à l’emplacement de l’ancienne piscine caneton, en limite d’un parc urbain, sera ouvert au public à Carmaux (Tarn). Le projet a été longuement réfléchi par la maîtrise d’ouvrage : « Dans le cahier des charges, nous avons insisté sur la maîtrise de la consommation d’eau et sur l’optimisation des coûts en énergie. L’énergie représente en eff et 40 % du budget de fonctionnement d’une piscine », explique Marc Slimak, responsable du pôle piscine à la communauté de communes du Carmausin.

Bassins isolés en sous-face

Déjà, le bâtiment est isolé par l’extérieur avec du bardage minéral de couleur noire. Raccordé au réseau de chaleur de la commune avec en secours une chaufferie gaz de 660 kW de puissance installée, il est équipé d’un chauffage au sol avec un système de traitement d’air par soufflage, posé le long des parois vitrées. Pour déshumidifier la piscine, le bureau d’études Betem Ingénierie a proposé un système thermodynamique qui a l’autre caractéristique de chauffer l’eau des bassins. Il a également mis au point un dispositif qui consiste à récupérer les calories des eaux usées des douches par l’intermédiaire d’un échangeur au travers duquel passe l’eau froide qui alimente la production d’eau chaude sanitaire. Enfin, pour assurer leur étanchéité, les bassins sont en béton hydrofuge et isolés en sous-face par des panneaux de laine de roche pour que l’eau refroidisse le moins rapidement possible.

Économies d’eau

La recherche des économies d’eau a conduit au choix de filtres à bille de verre : « Le filtre à sable utilisé en temps habituel implique de laver tous les deux jours, soit 2 à 3 mètres cubes d’eau consommés par filtre. Le filtre à billes de verre nécessitera moins d’un lavage par semaine. Leur surface auto stérile et bactéricide permet en effet de diminuer la formation des bactéries et du coup, de raccourcir la durée des contre-lavages », précise Jean-Marie Sonnet, responsable génie climatique chez Betem Ingénierie. La réglementation impose de renouveler 30 litres d’eau par baigneur et par jour, soit l’équivalent de 20 mètres cubes pour un équipement de la dimension de la piscine de Carmaux qui comprend deux bassins, dont un sportif de 312,50 mètres carrés. Ce volume d’eau sera récupéré pour alimenter les pédiluves. Pour aller au bout de la démarche de recyclage, la maîtrise d’ouvrage a déposé une demande auprès de l’agence régionale de la santé pour réutiliser ces eaux en complément de la récupération de la pluie, initialement prévue pour alimenter les chasses d’eau des sanitaires. Au regard d’une installation traditionnelle, la communauté de communes du Carmausin compte sur une économie d’eau de 80 % et d’énergie de 60 %

Références

• Maîtrise d’ouvrage : communauté de communes du Carmausin.

• Mandataire : SEM 81.

• Maîtrise d’oeuvre : Lacombe et de Florinier, architectes ; Betem Ingénierie, bureau d’études tous corps d’état ; Jean-Pierre Vigier, économiste ; Sigma acoustique.

• Gros oeuvre : GCC. Traitement d’air : Boissonnade. Traitement d’eau : H2O. Plomberiesanitaire : Lagrèze & Lacroux.

• Coût : 6,6 millions d’euros HT. Excédent brut d’exploitation : environ 350 000 euros HT par an.

• Superficie : 1 920 m² de Shon, sans compter les 1 500 m² de locaux techniques.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Tarn s’équipe d’une piscine économe en eau

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X