Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Performance énergétique

Kemenez, une île autonome en eau et en énergie

Publié le 08/10/2012 • Par Sylvie Luneau • dans : • Source : Géraldine Bovi-Hosy

Depuis 2007, un couple d’habitants vit sur la petite île de Kemenez (26 ha), dans l’archipel de Molène (Finistère). Objectifs : l’autosuffisance pour l’énergie et l’eau potable et le développement d’une activité agricole et touristique.

«Cinq ans plus tard, les résultats vont au-delà de nos espérances » se réjouit Denis Bredin, délégué du Conservatoire du littoral en Bretagne à l’origine de l’expérimentation. « Avec les économies d’énergie réalisées par l’utilisation des ampoules à led, qui n’étaient pas si performantes en 2007, nous pouvons désormais alimenter un véhicule électrique qui a remplacé le petit tracteur diesel ». Rechargées par une éolienne de 2 500 W et un générateur photovoltaïque de 6 240 Wc, les batteries donnent une autonomie de cinq jours. Réservé à un usage de secours, le groupe électrogène n’a encore jamais été utilisé. L’eau potable est assurée pour un tiers par le puits et pour le reste par l’eau de pluie récupérée dans une ancienne citerne de 12 mètres cubes et une nouvelle de 4 mètres cubes. La capacité d’accueil de l’île (dix personnes dans le gîte) a été dimensionnée par rapport à la quantité d’eau disponible (40 l/jour/personne). L’eau de pluie est potabilisée par trois filtres papier, un filtre au charbon actif et une lampe à UV. L’extension de ce système de potabilisation à l’île d’Illur, dans le Golfe du Morbihan, est à l’étude par le conservatoire du littoral. Pour les WC, les toilettes sèches sont utilisées et servent au compostage. Un bassin recueille les eaux usées qui servent à la basse-cour. Les eaux rejetées sont conformes à la qualité des eaux de baignade.

Enfin, côté activité, c’est une réussite également, la Scop a réussi à dégager deux salaires minimums sur l’exercice 2011, grâce notamment aux chambres d’hôtes et à la récolte d’algues alimentaires. Sans parler de la naissance de deux bébés sur l’île, qui compte donc désormais quatre habitants !

Un exemple pour les îles voisines

Ce projet entre dans un cadre plus large d’autonomie énergétique des îles du Finistère. Chaque année, ces îles importent plus de 2,3 millions de litres de fioul pour fournir 6 850 MWh, soit 2 000 litres par an par habitant. Dès 2005 à Sein, puis en 2009 à Ouessant et Molène, des équipements électriques plus économes en énergie ont été installés par la région Bretagne, l’Ademe, EDF et le conseil général du Finistère. Selon une étude menée en 2008 par Sogreah-Sert, la maîtrise de la consommation d’énergie et les énergies renouvelables devraient permettre de diminuer la consommation de Molène de 15  % et d’Ouessant de 26  % , soit une économie de 615 000 litres de fioul par an. Le bilan réel est actuellement en cours et devrait intervenir en fin d’année. Par ailleurs, une opération de rénovation de l’habitat va être lancée en novembre.

Références

  •  Maître d’ouvrage : Conservatoire du littoral (propriétaire et concepteur du projet).
  •  Exploitants : Soizic et David depuis 2007 (réponse à un appel à candidatures).
  •  Investissements du Conservatoire du littoral : 1,1 M€ depuis 2005 (restauration des bâtis : 0,6 M€, énergie renouvelable et eau : 0,25 M€, cale d’accès : 0,35 M€).
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Kemenez, une île autonome en eau et en énergie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X