Tribune

Marie Prost-Coletta : « Conception universelle ou accessibilité universelle ? Quoi qu’il en soit, de la qualité de vie pour tous ! »

| Mis à jour le 12/09/2013
Par et , Déléguée ministérielle à l’accessibilité • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

La conception universelle est arrivée en France, tout d’abord à pas feutrés. Elle a trouvé sa place dans le Code de l’action sociale et des familles, depuis 2005. Et suite à la ratification par la France en 2011 de la convention de l’ONU, le concept fait maintenant sens. L’Observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle lui a d’ailleurs consacré une journée le 9 décembre 2011(1).

La conception universelle est portée par les associations de personnes handicapées avec, pour elles, un double intérêt. Tout d’abord, l’affirmation par une institution internationale donne force à son contenu, cette filiation est garante de la solidité du concept. 152 pays en sus de la France ont fait entrer la conception universelle dans leur corpus législatif. Cela donne du poids et permet de la porter haut et fort.

Mais l’essentiel n’est pas là. La conception universelle pose comme principe l’universalité au profit de tous, sans nier la nécessité de veiller à mettre à disposition, de ceux qui en ont besoin, les aides techniques indispensables à leur vie. Voilà un principe fort de posé.

Son portage par les associations de personnes handicapées en assure une bonne diffusion, grâce à leur travail sans relâche de conviction des différents acteurs. Que notre société s’imprègne de cette approche, et en fasse la base de son évolution, accompagne efficacement la révolution démographique qui va profondément bouleverser les vieilles sociétés des pays dits développés. Chacun y trouvera des avantages. Et quoi qu’il en soit, la demande de réponses facilitant la vie quotidienne étant en progression constante, pourquoi accepter de supporter des efforts inutiles quand une meilleure conception peut adoucir la vie quotidienne ? Et là nous sommes bien au coeur de la conception qui devient universelle.

Voilà une approche positive qui peut faire consensus. La conception universelle est totalement opérante lorsqu’elle s’applique à quelque chose de matériellement palpable. Cette approche peut efficacement s’intégrer dans la conception d’objets voire de bâtiments. Lorsqu’il s’agit d’une approche plus globale, de l’organisation d’une cité, d’une société, alors là l’importance de la gouvernance prend toute son importance. Mais les autres principes et modes opératoires semblent moins opérants.

La France, en adoptant la loi du 11 février 2005 et en ratifiant la convention de l’ONU, a vraisemblablement trouvé le juste équilibre qui permet d’allier l’accessibilité au profit de tous dans la Cité et la conception universelle avec son approche design et esthétique. Cela pourrait conduire à mettre en avant le concept d’« accessibilité universelle » en unissant la perfection de l’objet et la qualité de vie dans une société inclusive.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X