Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Club RH - 30 mai, Lyon

« La mutualisation douce a préparé le projet de Métropole lyonnaise » – Irène Anglaret

Publié le 04/07/2013 • Par Claude Ferrero • dans : compte rendu des dernières rencontres du club RH

La Gazette des Communes a organisé à Lyon le 30 mai ses rencontres RH sur la mutualisation des services dans les intercos. Interview d’Irène Anglaret, directrice de projet/mission Métropole du Grand Lyon.

La création de la Métropole de Lyon est un grand chantier pour les deux ans à venir. Sur quelle mutualisation existante s’appuie ce projet ?

Lyon, par rapport à d’autres agglomérations, avait jusqu’ici relativement peu « mutualisé » au sens où on l’entend ces dernières années, c’est-à-dire une mutualisation de services principalement entre la ville-centre et l’agglomération.
Cette situation s’explique par le fait que la Communauté urbaine est déjà un EPCI très intégré depuis sa création il y a 40 ans. En outre, la ville de Lyon ne représente que 38% de la population de l’agglomération. Cette proportion est sensiblement plus importante dans les grandes agglomérations qui ont procédé à des mutualisations de services.

Un projet de mutualisation entre la ville de Lyon et le Grand Lyon en 2008 a modestement abouti à la mutualisation des services des relations internationales. Le projet a été limité par deux DGS aux stratégies différentes et par le fait qu’un certain nombre de maires de l’agglomération y voyaient le risque d’une hégémonie de Lyon et du Grand Lyon. Parallèlement, ils exprimaient le souhait d’un dialogue renouvelé avec la communauté urbaine, moins descendant et plus « d’égal à égal ».

En 2011, une autre démarche a été lancée, bien différente de celle de 2008…

Benoît Quignon, directeur général du Grand Lyon et de la Ville de Lyon, a été mandaté par Gérard Collomb en 2011 pour développer de nouvelles collaborations entre les communes et la communauté urbaine. Cette « démarche de rapprochement », qui commence à porter ses fruits aujourd’hui, peut être assimilée à une « mutualisation douce » permettant un rapprochement progressif et « à la carte », sur la base du volontariat des communes.
Elle conduit à mutualiser des moyens, par exemple par la création d’un service communautaire d’instruction des permis de construire suite au retrait des services de l’Etat, par des groupements d’achats…, mais aussi à développer les échanges et les collaborations entre communes et communauté urbaine. C’est le cas avec le développement de la filière d’agriculture péri-urbaine pour l’approvisionnement des cuisines centrales des communes.

Comment s’inscrit le projet de Métropole lyonnaise entre la Communauté urbaine et le conseil général du Rhône, un projet qui est d’une autre nature ?

Ce projet, annoncé en décembre 2012, a donné une nouvelle orientation à la « démarche de rapprochement » entre le Grand Lyon et ses communes-membres, dans la mesure où ce qui était une collaboration volontaire est désormais un exercice obligé. Avec la Métropole, nous devons travailler ensemble sur le « qui fait quoi ».
Le travail que nous avons fait ces 18 derniers mois avec les communes-membres du Grand Lyon nous permet d’envisager la construction de la Métropole dans un climat de confiance, en nous appuyant sur ce qui a marché ces derniers mois.

Le projet de Métropole prévoit la création d’une collectivité de nouveau type qui exercera les compétences du conseil général et de la Communauté urbaine pour mieux coordonner et optimiser les politiques publiques. Comment ?

Tout le chantier est devant nous, les réponses sont à inventer. Il s’agira d’abord de « tirer des fils » entre les politiques publiques en se plaçant du point de vue du bénéficiaire, par exemple pour les politiques habitat / logement, de l’insertion et de l’emploi…

Dans le deuxième volet du projet, nous nous attacherons à mettre en œuvre ces politiques sur le territoire de façon la plus efficace et optimisée possible, en lien étroit avec les communes qui demeureront l’échelon de référence pour les citoyens. Enfin, le volet interne du projet n’est pas le moindre, avec en particulier le regroupement d’équipes de plusieurs milliers de personnes aux cultures différentes dans une même collectivité.

La construction de la métropole Lyonnaise from lagazette.fr

Cet article fait partie du Compte-rendu

Jusqu’où doit aller la mutualisation des services dans les intercos ?

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La mutualisation douce a préparé le projet de Métropole lyonnaise » – Irène Anglaret

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X