Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Service civique

+ 30 % de jeunes en service civique dans les collectivités

Publié le 04/07/2013 • Par Sophie Le Gall • dans : France

Pour la première fois, des volontaires du service civique défileront aux côtés de militaires à l’occasion du défilé de la fête nationale. Validée par le président de la République, cette opération de communication correspond à son souhait de voir le dispositif monter en puissance. Mais certains acteurs dénoncent ce qui s'apparente à de l'emploi déguisé pour des jeunes à la recherche d'une première expérience professionnelle.

Suggérée depuis plusieurs années par le président de l’Agence du service civique, Martin Hirsch, l’idée se concrétisera ce dimanche 14 juillet 2013 : faire défiler une centaine de volontaires – nom donné aux engagés –, autant de filles que de garçons, aux côtés des troupes armées. Devant la tribune officielle, ils participeront à l’animation initiale et finale, notamment lors de l’hommage qui sera rendu à l’Ordre national du mérite.
Leur tenue – casquette de marin breton, pantalon couleur bleu de travail, tee-shirt blanc et mocassins de coton –, conçue gracieusement par la styliste Agnès b., devrait trancher avec la dominante kaki…

467 euros de l’Etat + environ 100 de la collectivité – Ces jeunes ont été choisis parmi les 16 000 volontaires actuellement en fonction dans les associations, organismes publics et collectivités locales, en France et à l’étranger (en particulier à Haïti), dans un souci de représentativité de la diversité de leurs missions. On les trouve ainsi sur des dispositifs aussi variés que l’aide au maintien à domicile pour les personnes âgées, le soutien scolaire ou l’apprentissage des éco-gestes.
En règle générale, ils remplissent une mission de 6 à 12 mois, au service de l’intérêt général, qui ne doit pas correspondre à un emploi vacant, et indemnisée par l’Etat (467 euros, complétée d’environ 100 euros par la collectivité).

Créé par la loi du 10 mars 2010, le service civique, destiné aux 16-25 ans, connaît, après un lancement hésitant, un essor certain. Au total, environ 40 000 jeunes se sont déjà engagés. L’augmentation du nombre de volontaires a été de 50 % entre 2011 et 2012.

Essor du dispositif – Dans le même temps, la progression a été de + 30 % dans les collectivités, avec environ 1 500 volontaires en fonctions en 2012, « un bilan qui ne comptabilise pas les jeunes accueillis dans les centres communaux d’action sociale (CCAS) et de façon indirecte par le biais du soutien aux associations », précise-t-on à l’Agence du service civique. On les trouve en poste dans les communes et les départements, les régions venant en appui sur la question de la formation prévue dans le cadre de la mission.

En tant que candidat, puis élu, François Hollande a réitéré son souhait de voir le dispositif monter en puissance. Lors de ses vœux à la Jeunesse début 2013, il a fixé un objectif très ambitieux, soit « 100 000 jeunes par an d’ici 2017 », ce qui correspond à 15 % d’une classe d’âge, mais sans détailler les moyens financiers qui devront être alloués pour suivre une tel essor.

Emploi déguisé ? – Le dispositif, qui, théoriquement, doit s’adresser à des jeunes de tous niveaux de formation et qui, depuis 2013, doit intégrer des « décrocheurs scolaires », peine, dans les faits, à remplir son objectif de mixité sociale. Ainsi, la grande majorité des volontaires est diplômée : 76 % ont un niveau de formation équivalent au bac (35 %) ou supérieur (41 %) et seuls 24 % ont un niveau inférieur au bac.

Autre critique, exprimée cette fois-ci par les syndicats de salariés, comme Asso, syndicat des travailleurs du secteur associatif, ou d’étudiants, comme Génération Précaire : le service civique serait utilisé comme de l’emploi déguisé pour des jeunes à la recherche, coûte que coûte, d’une première expérience professionnelle. Environ un tiers des volontaires sont demandeurs d’emploi au moment de signer leur mission.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

+ 30 % de jeunes en service civique dans les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X