Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Grand Paris

Pour le Grand Pari(s) des territoires

Publié le 01/07/2013 • Par Auteur associé • dans : Opinions, Régions

Le président, le 1er vice-président et les vice-présidents suivants de Paris Métropole

Dominique Adenot, maire de Champigny-sur-Marne, Patrick Braouezec, président de la CA Plaine Commune, Véronique Coté-Millard, maire des Clayes-sous-Bois, François Kosciusko-Morizet, maire de Sèvres, Jacques Kossowski, maire de Courbevoie, Laurent Lafon, maire de Vincennes, Philippe Laurent, maire de Sceaux, Olivier Leonhardt, président de la CA du Val d’Orge, Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris, chargé de Paris Métropole, Jacques JP Martin, maire de Nogent-sur-Marne, Jean-Marc Nicolle, délégué spécial Grand Paris - Métropole francilienne au conseil régional d’Ile-de-France, Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison et Dominique Voynet, maire de Montreuil

Les défis qui se posent à toutes les métropoles mondiales sont de plusieurs natures et appellent une vision partagée de ce que doit être la ville de demain : solidaire, attractive, inventive, généreuse et ouverte sur le monde. S’agissant de la métropole francilienne, celle-ci présente un très fort potentiel mais est confrontée à des contradictions lourdes, avec la coexistence de grandes richesses et de pauvreté croissante.
Elle doit donc trouver en elle-même les voies et moyens d’un développement durable, au service du bien-être de ses habitants, et du rayonnement de notre pays.

Or aujourd’hui, les conditions ne sont pas réunies pour ce faire : la situation actuelle – enchevêtrement de compétences, éloignement du citoyen, inefficacité entravant les dynamiques territoriales – est interrogée de tous côtés, par les acteurs économiques, sociaux ou associatifs, les experts, les citoyens et les élus eux-mêmes. Le statu quo est impossible : il nous faut nous organiser pour relever les défis cruciaux du Grand Paris.

Il s’agit de dessiner une gouvernance pour la métropole que nous appelons de nos vœux, au service d’un projet, traduisant une vision partagée, optimisant les conditions d’exercice de l’action publique. Réunis lors des débats que Paris Métropole a organisés à l’automne dernier, beaucoup de citoyens nous ont fait part de leurs exigences en matière de déplacement, de logement, d’environnement, d’attractivité, d’emploi, d’éducation, de sécurité. Ils et elles nous ont dit leur envie d’appartenir à un lieu qui compte, leur souci de l’égalité républicaine entre tous les territoires.

14 principes pour une métropole solidaire et attractive – L’expérience originale du syndicat mixte Paris Métropole , réunissant plus de 200 collectivités dans leur diversité politique et territoriale, invite justement à aborder la gouvernance en partant des territoires, de leurs projets, sans craindre les contradictions, mais en imaginant des réponses inédites. Le bureau de notre syndicat a adopté en ce sens 14 principes pour une métropole solidaire et attractive.

Des années de travail de fond, de partage, de regards croisés nous ont appris la nécessité d’œuvrer ensemble, au-delà de solutions séduisantes mais simplistes, à bâtir une métropole inclusive. La volonté de simplification ne saurait conduire à retenir une approche réductrice, alors que la réalité de notre métropole, son histoire et sa géographie, nous obligent à intégrer la complexité pour mieux la traiter dans la durée.

Avec les évolutions de l’Ile-de-France, l’idée d’un hyper-centre a vécu, le caractère polycentrique du Grand Paris est désormais avéré, tout comme en atteste la montée en puissance des contrats de développement territorial. Les coopérations territoriales sont bien les leviers pour dépasser des clivages politiques stériles, des baronnies fatales au développement de projets porteurs d’avenir. A l’instar de nombre d’intercommunalités déjà opérationnelles en région, il nous faut maintenant renforcer et systématiser ici les coopérations intercommunales.
Prenant la forme de « coopératives de villes », respectueuses du rôle des communes comme fondement de la démocratie locale, recherchant mixité sociale et mixité fonctionnelle, elles seront ainsi en capacité de traduire les dynamiques de territoire.

Approche ascendante – C’est à partir de cette approche ascendante que doit à notre sens se construire, en lien avec l’Etat, un établissement public métropolitain organisant la coopération, la mutualisation ou la délégation de compétences, selon un partage des responsabilités, efficient et transparent pour les citoyens. Cet établissement, destiné à concevoir ou mettre en œuvre des réponses aux enjeux métropolitains, sociaux, économiques ou environnementaux pourra en particulier être doté des outils nécessaires à la construction urgente de nouveaux logements, à la résorption des inégalités, à la transition énergétique…

Ce Grand Paris Métropole aura pour périmètre celui de l’unité urbaine, tout en permettant l’adhésion aux EPCI hors de cette unité mais en continuité territoriale, qui en feront la demande. Sa composition veillera au pluralisme : y siègeront la Ville de Paris, les intercommunalités, un collège représentant les communes, ainsi que la région et les départements – de petite comme de grande couronne, évitant ainsi de réinstaurer des fractures territoriales. Les villes nouvelles, les aéroports, les pôles de développement qui seront reliés par le réseau du Nouveau Grand Paris ne sauraient en être exclus.
Un conseil de développement métropolitain permettra, quant à lui, la prise en compte des aspirations des partenaires socioéconomiques.

A Paris Métropole, nous avons affronté les complexités du réel, confronté les points de vue avec patience et détermination. Aujourd’hui, à l’heure où se dessinent les prémices de la métropole de demain, nous espérons que cette démarche et cette expérience trouveront un écho favorable auprès du législateur dans le cadre du débat sur le projet de loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles.
Il nous faut construire la métropole du XXIe siècle en mobilisant notre intelligence collective pour forger des réponses innovantes, et créer ainsi les conditions durables d’un développement partagé par tous.

Cet article est en relation avec les dossiers

Régions

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Pour le Grand Pari(s) des territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Georges

02/07/2013 11h11

sur le fond j’aime bien votre analyse pragmatique, il n’y a pas de recette miracle, tout va se jouer dans la complexité.

surtout ce que j’apprecie c’est la liste des auteurs du texte. nous n’avons plus de separation politique. si on pouvait laisser un peu la politique de coté, je partage votre avis le grand paris avancerait plus vite.

felicitations pour votre texte et votre union sur ce beau projet de notre capitale, une ville ouverte , genereuse, verte, et accueillante….

Conseil de dev

03/07/2013 06h10

Les membres du Conseil de développement de Plaine Commune, instance de démarche participative réunissant la société civile à l’échelle de la Communauté d’agglomération, ont contribué à plusieurs reprises depuis 2008 sur le projet de Grand Paris.
Leurs souhaits : ne pas imposer le Grand Paris d’en haut mais le partager et le construire avec la population et les acteurs du territoire, conserver une proximité entre les citoyens et les centres de décisions du local au niveau global métropolitain, s’appuyer sur de vrais intercommunalités de projets renforcées, construire la métropole sur la base de bassin de vie respectant l’identité des territoires, doter chaque échelon du territoire d’une entité de représentation de la société civile et du citoyen. Leur 1ère contribution au Grand Paris http://conseildedeveloppement.plainecommune.fr/les-travaux/les-contributions/?eID=dam_frontend_push&docID=1546
ainsi que tout leurs travaux sont disponibles sur le site internet du Conseil de developpement de Plaine Commune http://conseildedeveloppement.plainecommune.fr/
Le souhait d’une construction réellement démocratique de la métropole du grand Paris comme celles qui se construisent sur le territoire national est partagé avec les Conseils de développement de la Coordination nationale qui ont également contribué au fait métropolitain. Nos propositions pour l’amélioration de la participation citoyenne et l’écoute de la société civile à l’échelle des agglomérations, des territoires intercommunaux et des métropoles a fait l’objet d’une contribution
http://conseildedeveloppement.plainecommune.fr/uploads/media/Contribution_au_rapport_Pancher_20dec2010.pdf
dont est issu l’amendement de la Coordination nationale des Conseils de développement à l’actuel projet de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. La société civile organisée souhaite être partie prenante de la construction métropolitaine et alimenter la réflexion et les décisions des décideurs. C’est également le sens de la contribution des membres du Comités des partenaires du Paris Métropole sur la gouvernance du Grand Paris dont le Conseil de développement de Plaine Commune fait parti.
Cordialement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X