Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Ile-de-France. Cachan : des élus du Val-de-Marne demandent à Jacques Chirac de nommer un médiateur

Logement

Ile-de-France. Cachan : des élus du Val-de-Marne demandent à Jacques Chirac de nommer un médiateur

Publié le 29/08/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Une vingtaine d’élus de gauche du Val-de-Marne, dont le président du conseil général et des parlementaires, ont écrit le 28 août à Jacques Chirac pour lui demander de nommer un médiateur chargé de trouver une solution à l’occupation par 200 personnes d’un gymnase de Cachan.
« Aux portes de Paris, en ce moment même, s’accumulent les conditions d’un sinistre humanitaire », indiquent les signataires de la lettre qui demandent au Président de la République de nommer un médiateur pour « renouer les fils du dialogue » entre l’Etat et les familles.
Le président du conseil général du Val-de-Marne, Christian Favier (PCF), le député-maire de Cachan, Jean-Yves Le Bouillonec (PS), le député-maire de Créteil, Laurent Cathala (PS), plusieurs sénateurs et élus de gauche du département soulignent que « les solutions d’hébergement proposées jusqu’à ce jour s’avèrent inopérantes » et que dans le gymnase la situation sanitaire se dégrade.
Depuis le 18 août, lendemain de l’évacuation du squat de Cachan, quelque deux cents personnes vivent entassées dans le gymnase du groupe scolaire Belle-image que le maire de Cachan, Jean-Yves Le Bouillonnec (PS), avait mis à leur disposition pour quelques jours.
Le maire a indiqué lundi à la presse que les familles devraient quitter le gymnase mitoyen d’une école avant le lundi 4 août, jour de la rentrée des classes.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Cachan : des élus du Val-de-Marne demandent à Jacques Chirac de nommer un médiateur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X