Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Languedoc-Roussillon. Les traces des derniers grands chasseurs du Languedoc sous les rails du tramway à Montpellier

Culture

Languedoc-Roussillon. Les traces des derniers grands chasseurs du Languedoc sous les rails du tramway à Montpellier

Publié le 30/08/2006 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Le chantier de construction de la ligne 2 du tramway de Montpellier a permis de découvrir les traces d’un campement occupé il y a près de 12.000 ans par les derniers grands chasseurs du Languedoc. Il s’agit des plus anciens vestiges d’occupation humaine à Montpellier. La fouille, réalisée rue Fontaine du Pyla-Saint-Gely, à proximité du Corum, visait initialement la période médiévale.
La découverte de vestiges préhistoriques a conduit l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), chargé du chantier, à faire appel à des spécialistes du CNRS pour compléter l’exploration du site. Les recherches, menées sur un espace restreint (une dizaine de mètres carrés), ont permis de mettre à jour une centaine d’outils, principalement en silex. Il s’agit de grattoirs de lamelles à dos et pointes à dos. Des traces de charbon de bois et des restes animaux ont également été découverts. « Les sites de cette époque sont très rares en Languedoc, souligne Frédéric Bazile, directeur de recherche au CNRS. Le dernier en date avait été mis à jour il y a dix ans sur le chantier du TGV Méditerranée. Le précédent avait été fouillé dans les années 1950. Cette découverte est intéressante car elle va nous permettre d’étudier une période mal connue, qui marque la bascule entre le climat glaciaire et le climat tempéré actuel ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Les traces des derniers grands chasseurs du Languedoc sous les rails du tramway à Montpellier

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X