Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Villepin annonce une « concertation » en vue « d’aménager » la carte scolaire.

Publié le 08/09/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Dominique de Villepin a annoncé le 8 septembre une prochaine « concertation » avec les enseignants, parents et élus locaux pour « aménager » la carte scolaire, qui connaît des « problèmes évidents » mais ne doit toutefois pas, selon lui, être « totalement supprimée ».
Lancé par les présidentiables Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, le débat sur une remise en cause de la carte scolaire, qui détermine en fonction de leur domicile dans quel établissement écoliers ou collégiens doivent s’inscrire, ne cesse de rebondir ces derniers jours dans la classe politique.
« Je suis pour une carte scolaire aménagée, respectueuse des principes qui fondent notre idéal républicain. Cet aménagement est possible. Il ne peut se faire qu’en concertation étroite avec tous les acteurs du système éducatif », a-t-il déclaré.
Mais le chef du gouvernement a souligné que « la suppression totale » de cette carte, prônée en février par Nicolas Sarkozy, ne lui « paraît pas la bonne solution » car elle « conduirait inévitablement tous les parents à vouloir inscrire leurs enfants dans les mêmes établissements ».
M. de Villepin a estimé que la carte scolaire était un gage de « mixité sociale » et que sa suppression provoquerait « plus d’injustice » et « un formidable dérèglement de l’organisation scolaire ».
Pour autant, M. de Villepin juge le débat sur la carte « légitime » et a reconnu des « problèmes évidents » dans son fonctionnement: « contournement » par certains parents et « rigidités » qui « interdisent aux meilleurs élèves des établissements difficiles d’étudier ailleurs que dans leur quartier ».
La présidente de la Fédération des Parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP), Brigitte Kerkhove, s’est montrée favorable à une concertation.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Villepin annonce une « concertation » en vue « d’aménager » la carte scolaire.

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X