Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Aquitaine. Alain Rousset et Christian Estrosi en désaccord sur les contrats de projets

Publié le 14/09/2006 • Par Florence Bord • dans : Régions

A l’occasion de l’université d’été du club des districts industriels français qui s’est ouverte à Bordeaux le 11 septembre, Christian Estrosi et le président de la région Aquitaine, Alain Rousset, ont montré leurs divergences sur la négociation des contrats de projets.
Systèmes productifs locaux, « clusters » et pôles de compétitivité n’ont pas masqué l’opposition persistante entre Christian Estrosi et Alain Rousset. Pour le ministre, l’une de ces raisons tient à la « versatilité » du président de la région évoquant d’une part un nombre de pôles de compétitivité trop important pour être vraiment efficace et d’autre part, proposant quatre pôles supplémentaires aux quatre déjà labellisés en Aquitaine.
Alain Rousset, également président de l’ARF, n’a pas manqué de stigmatiser la mise en oeuvre des contrats de projets, dossier supplémentaire à charge. Si « le compte n’y est pas pour l’ensemble des régions », il a également souligné une incohérence de l’action publique induite par les contrats de projets. « Il n’est pas possible de signer un contrat dont les financements sont aussi faibles et qui exclut des secteurs comme le tourisme ou l’aménagement numérique. Quant aux crédits de la recherche et des transferts de technologies, ils sont en baisse de 20% en Aquitaine alors que je demande leur doublement à l’heure où les pôles de compétitivité sont lancés. Par ailleurs, on peut craindre que l’Etat se tourne directement vers les autres collectivités pour signer des conventions spécifiques. Cela impliquerait que celles-ci sollicitent la région qui manque déjà de moyens, pour abonder leurs enveloppes » juge-t-il.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Aquitaine. Alain Rousset et Christian Estrosi en désaccord sur les contrats de projets

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X