Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

ASVP

Montreuil : le chef de la sécurité suspendu après une plainte pour violences

Publié le 24/05/2013 • Par avec l'AFP • dans : Actu prévention sécurité

Le chef de la police municipale de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a été suspendu après la plainte d'un journaliste pour "violences aggravées" lors d'une altercation avec des agents de sécurité de la ville, a-t-on appris jeudi 23 mai auprès de la mairie.

Dans sa plainte déposée mardi, Mikaël Lefrançois, qui travaille pour une société de production télévisuelle, raconte avoir été agressé dimanche 19 mai vers 02H00 lors d’un festival de musique techno à Montreuil, et avoir été forcé à effacer des photos qu’il avait prises du directeur de la sécurité publique.

Une enquête administrative est en cours – Ce dernier a été suspendu dans l’attente des résultats d’une enquête administrative, dont les résultats seront « très vraisemblablement » publiés en début de semaine prochaine, a-t-on indiqué dans l’entourage du maire EELV Dominique Voynet.
« Ce n’est pas une sanction (…) c’est normal quand une personne est nommément incriminée et qu’une telle enquête est diligentée », a-t-on expliqué, soulignant qu’il fait « l’objet d’une plainte au pénal ». Le directeur garde son salaire mais ne peut pas revenir sur son lieu de travail
« Il y a des versions des faits sensiblement différentes », a-t-on également pointé, ajoutant que les agents de la police nationale appelés sur place « corroborent » la version des agents municipaux.

Le journaliste aurait été « plaqué au sol » – Intrigué que des agents de sécurité municipaux soient munis de bombes lacrymogènes, le journaliste de la société TSVP, présent à titre privé, a raconté avoir pris en photo l’un d’entre eux, en l’occurrence le directeur de la sécurité publique lui-même.
Celui-ci lui aurait ordonné de supprimer les photos, avant de le « plaquer contre le mur ». Il aurait ensuite été « plaqué violemment au sol, (des agents) lui bloquant la tête », selon la plainte, provoquant une hémorragie de l’oeil droit.

M. Lefrançois a dit avoir ensuite reçu une décharge électrique à la main, l’obligeant à lâcher son téléphone portable. Le directeur de la sécurité publique l’aurait alors menacé pour obtenir son code secret et débloquer son téléphone, avant d’effacer les photos, selon lui.

Selon la mairie, M. Lefrançois a insulté les agents municipaux, les traitant de « fachos » et de « milice », et ne s’est présenté comme journaliste que dans un second temps. Selon la version du directeur de la sécurité, il a été « maîtrisé au sol » mais « pas frappé ».

Les agents de surveillance de la voie publique (ASVP), employés par les mairies, ne sont pas des policiers et ne peuvent pas être armés, mais ils peuvent constater des infractions, concernant par exemple le stationnement des véhicules.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Montreuil : le chef de la sécurité suspendu après une plainte pour violences

Votre e-mail ne sera pas publié

USPPM

24/05/2013 05h48

Dans cette affaire il est à noter que les policiers municipaux de Montreuil ne sont pas armés, alors même que les personnels de cette Sécurité Urbaine, dont on ignore s’ils pourraient être des ASVP sont porteurs d’armes de la 6ème catégorie ce de manière ostensible, ce qui pourrait laisser entrevoir qu’il puisse paraitre difficile à l’administration de pouvoir soutenir que ces derniers se seraient armés de leur propre initiative, armés en tous les cas en violation de la loi.

Dans cette affaire nous ne pouvons qu’espérer que l’enquête ne s’arrêtera pas qu’au seul lampiste que la mairie s’est empressé de suspendre de ses fonctions, mais qu’elle recherchera les responsabilités à tous les niveaux de la hiérarchie.

Dores et déjà l’USPPM à demandé le démantèlement de cette véritable milice constitué, qui sans aucun doute porte atteinte aux principes de la République, de la Constitution, à Monsieur le Ministre de l’Intérieur ainsi qu’à Madame la Ministre de la Justice, et plus largement que Monsieur le Ministre montre sa volonté de mettre un terme à l’armement indu des ASVP et de tout autre agent supplétifs employés par les communes en donnant pour directives, s’agissant de délit, aux responsables de la PN et de la GN de faire procéder à l’interpellation sur le champ de tous fonctionnaire des collectivités locales qui seraient sans droit armés, ce quelle que puisse être la nature de ces armes.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X