Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Déchets

Une quarantaine de bateaux de pêche empêchent le rejet en mer des boues d’un port breton

Publié le 23/05/2013 • Par avec l'AFP • dans : Régions

Une quarantaine de bateaux de pêche ont empêché mercredi 23 mai 2013 au large de Loctudy (Finistère), dans une zone de langoustines, le rejet de boues provenant du dragage de ce port, dénonçant le déversement en mer "d'une vraie poubelle", a-t-on appris auprès des pêcheurs et de l'association Robin des Bois.

Les navires ont ensuite remonté dans leurs chaluts plus d’une tonne de ces boues qu’ils ont déversées sur les quais du port voisin du Guilvinec, a constaté une correspondante de l’AFP.

Les boues déversées en mer sont constituées de vase, mais aussi de « macro-déchets, de bouteilles, de frigos », a indiqué à l’AFP Dominique Faou, membre de l’Association de protection des pêcheurs professionnels du littoral, qui regroupe une cinquantaine de navires opposés à ces rejets en mer.

« C’est une vraie poubelle que le Conseil général (du Finistère, ndlr) et la commune de Loctudy jettent dans nos zones à langoustines par 90 mètres de fond », a-t-il regretté.

« Cette vase a la même densité que de la roche », a déploré un autre pêcheur, Johan Gueguen, également interrogé par l’AFP. « Au bout d’un mois de clapage, la zone est massacrée », a-t-il assuré.

« On réclame l’arrêt des clapages partout en France, c’est inadmissible en 2013 de faire ce genre de choses », a-t-il poursuivi.

Robin des Bois exprime, dans un communiqué, « sa solidarité avec les pêcheurs », soulignant que la zone où sont rejetées les boues, au sud du Guilvinec, est « riche en biodiversité et en ressources halieutiques à vocation commerciale ».

« Ce blocage est de la légitime défense non violente face au rejet en mer des boues de dragage du port de Loctudy », indique l’association écologiste.

Débutées fin mars 2012, les opérations de dragage du port de Loctudy doivent s’achever en 2014. Elles ont cependant été arrêtées pendant plusieurs semaines en raison d’un recours déposé auprès du tribunal administratif de Rennes par le Comité régional des pêches. Elle ont repris samedi dernier après le rejet du recours.

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Une quarantaine de bateaux de pêche empêchent le rejet en mer des boues d’un port breton

Votre e-mail ne sera pas publié

patounet

31/05/2013 08h02

Les marins pêcheur revendique cela, par contre, ils ne sont pas les derniers à rejeter en mer tout les détritus qu’ils produisent (poche d’huitres), élastiques de tout genre, paquets de clopes, cannettes de bière ect…..°
Peut etre faudrait il regarder au pied de chez soi avant de critiquer!!!!!!!!!! Ce qu’ils voient, c’est juste leur chiffre d’affaire mais l’Environnement, ils s’en tapent complètement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X