En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

Culture

Le Festival du livre de jeunesse de Rouen menacé

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Régions

L’association créatrice en 1983 du plus ancien des festivals du livre de jeunesse a déposé le 30 avril 2013 son bilan près le tribunal de grande instance de Rouen en Seine-Maritime, ce qui menace son emblématique festival.

 

« Si nous sommes mis en liquidation judiciaire nous ne pourrons organiser la prochaine édition du festival », commente Jean-Maurice Robert, le directeur de l’association, après l’audience du tribunal du 13 mai dont il attend la décision, « c’est pourquoi nous espérons une mise en redressement judiciaire. L’édition 2013 du festival étant en décembre prochain, cela laissera le temps à nos partenaires de revoir leur position concernant leurs soutiens financiers qui ne cessent de baisser, voire disparaître pour certains d’entre eux, comme celui du rectorat ».

Selon le directeur, le calcul est simple. Aucune des subventions des collectivités (ville, région, département…) et institutions publiques (Drac…) n’a été réévaluée depuis 10 ans, et à raison d’une inflation de 1 à 2% par an, elles se trouvent dévaluées d’environ 15 à 20 % sur ces dix dernières années. Alors que les charges de l’association, notamment pour le festival, augmentent régulièrement.

Déficit cumulé de 80 0000 euros - Aujourd’hui, l’association, gérée par une dizaine de bénévoles, affiche un déficit cumulé de 80 000 euros pour un budget global de 350 000 euros, financé pour un tiers par les collectivités et institutions publiques, un tiers par le mécénat et un tiers par les recettes. Ses responsables estiment qu’elle ne peut désormais aller plus loin. Et comme le mécénat est non seulement en difficulté en cette période économique difficile, mais de plus très sollicité dans la région avec le Festival Normandie Impressionniste et l’Armada de Rouen, ils se tournent vers les collectivités.

Pour Jean-Maurice Robert, il est en effet inimaginable que durant une année consacrée par la ministère de la Culture à la lutte contre l’illettrisme, ce festival, qui accueille environ 25 000 personnes à chaque rendez-vous, n’ait pas lieu.

A fortiori qu’il représente une porte d’entrée vers le livre pour les enfants et les jeunes, et fait partie intégrante de la politique de l’association, la prévention de l’illettrisme. L’objet de la création de cette association, lancée par la libraire rouennaise Renaissance avec l’union locale CGT il y a trente ans, et de son action, est en effet la prévention de l’illettrisme. « A ce titre, nous menons en permanence des actions en ce sens via l’accès au livre, dans les quartiers, les écoles etc., et le festival est le temps fort de cette politique », revendique le directeur, « dans une région où il y a entre 13 et 17% d’illettrés, nous laisser disparaître serait un non sens. Et si les collectivités doivent faire des choix, ce que nous comprenons au vu de la dégradation financière de leur situation, la lecture s’impose comme la priorité numéro un. Sans compréhension des signes, personne ne peut avancer dans la vie, apprendre, comprendre, c’est le noyau dur de la culture. »

Le tribunal doit rendre son verdict le 21 mai prochain.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Censure du Conseil d'Etat : des milliers d'agendas d'accessibilité à refaire ?

Le Conseil d’Etat a annulé partiellement l'article 1er de l'arrêté du 8 décembre 2014, qui permettait des dérogations automatiques à la mise en accessibilité. Résultat : les établissements recevant du public qui avaient reçu une dérogation doivent ...

Neji Baccouche, professeur à la faculté de droit de Sfax (Tunisie).

"L’avenir de la décentralisation en Tunisie dépendra de sa capacité à financer des services publics"

Neji Baccouche, professeur de droit à l'université de Sfax (Tunisie), a piloté la rédaction du nouveau code des collectivités locales après la révolution tunisienne de 2014. Compétences, transferts financiers, fiscalité, endettement : le défi était de ...

"La présence de réservistes territoriaux est un atout indéniable pour la gendarmerie"

Alors que le président de la république appelle les Français à s'investir dans la réserve opérationnelle, la porte-parole de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Karine Lejeune, adresse, dans le Club prévention sécurité, un message de ...

Les recrutements continuent de progresser, notamment dans les communautés d'agglos

Les recrutements restent plutôt dynamiques dans les intercommunalités, une tendance observée depuis plusieurs trimestres, selon le nouveau baromètre trimestriel des bourses de l’emploi public local, que "La Gazette" publie en exclusivité, en partenariat avec la ...

Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés AdministrationContentieuxFinances localesPolitiques culturelles

Régions Normandie