Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Observatoire Finance active de la dette locale

Un taux moyen très bas d’endettement grâce à un encours toxique faible

Publié le 17/05/2013 • Par Adrian Koss Jacques Paquier Matthieu Collette • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Gaz20_decryptageFinance-01
La Gazette
Un encours toxique réduit, un taux moyen modéré de l’encours et la prédominance des financements alternatifs. Tels sont les constats de l’Observatoire Finance active de la dette locale.


L’édition 2013 de l’observatoire Finance active de la dette des collectivités locales reflète la poursuite des tensions provoquées par la chute de Dexia, comblée par l’intervention massive de la Caisse des dépôts.
« 2012 fut une nouvelle année difficile pour le financement des investissements locaux en France », résume Matthieu Collette, responsable de Finance active Campus.

Pour la seconde année consécutive (la dernière ?), la Caisse des dépôts a été en 2012 le premier prêteur des collectivités avec 28,5 % de part de marché. Le financement obligataire a représenté 18,4 % des emprunts contractés.
Les banques classiques ont accordé 44,6 % des prêts (dont 12,8 % issus de la consolidation de contrats négociés avant 2012). En l’occurrence, trois établissements mutualistes ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

L’Observatoire Finance active repose sur l’étude de la dette de plus de 1 100 emprunteurs, 40 000 emprunts et 89,1 milliards d’euros d’encours de dette. Il s’agit d’emprunts signés et/ou consolidés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012 et ayant permis de couvrir les besoins d’emprunt 2012 : 9,2 milliards d’euros, composés à la fois d’emprunts bancaires et de financements alternatifs, soit environ la moitié des emprunts nouveaux.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un taux moyen très bas d’endettement grâce à un encours toxique faible

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X