Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Immobilier

Le conseil général de Lot-et-Garonne vend son patrimoine inoccupé

Publié le 07/05/2013 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Propriétaire d'un patrimoine immobilier et foncier inoccupé ou dont il n'a plus les moyens, le conseil général de Lot-et-Garonne a choisi de le mettre en vente. L'initiative résulte d'une stratégie de mise à plat de la gestion de la collectivité initiée en 2008.

Depuis quelques semaines, le site internet du conseil général de Lot-et-Garonne affiche des annonces pour un patrimoine évalué par France Domaine à 8,5 millions d’euros. Propriétaire de biens immobiliers et fonciers acquis dans le cadre d’opérations d’infrastructures routières ou bien à la suite de la fermeture des directions départementales de l’Equipement et de tribunaux, la collectivité a en effet choisi de les mettre en vente.

L’initiative résulte d’une stratégie de rationalisation du fonctionnement de la collectivité initiée en 2008 par son nouveau président, le socialiste Pierre Camani, qui a mis en place un service inspection-audit-évaluation. « A la suite d’un audit, nous avons réalisé que la collectivité disposait d’un patrimoine important, qui se dégradait parfois. Plutôt que payer des impôts pour des bâtiments souvent vides, nous avons choisi de le valoriser en le vendant », a expliqué l’élu, interrogé par La Gazette.

Une première opération de ce type, réalisée en novembre 2010, avec la vente d’un centre de vacances à la commune Urrugne (Pyrénées-Atlantiques) et à la Fédération des œuvres laïque (FOL) pour un montant de 4,5 millions d’euros, a permis de pérenniser une structure, dont le conseil général n’avait plus les moyens de s’occuper.
Un acte de vente est sur le point d’être signé avec la mairie de Cauterets (Hautes-Pyrénées) pour céder une structure équivalente pour un montant de 1,5 million d’euros. « Nous valorisons aussi ce patrimoine car nous nous concentrons sur nos compétences », ajoute Pierre Camani.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général de Lot-et-Garonne vend son patrimoine inoccupé

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X