En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

Spectacle vivant

Les événements musicaux résistent bien à la crise

Publié le • Par • dans : France

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

A l’occasion du Printemps de Bourges, la Sacem a publié le 26 avril 2013 un « état des lieux du spectacle vivant en 2012. » Dans cette étude, l’organisme chargé de collecter les droits d’auteurs évoque « un secteur en hausse depuis 5 ans mais à la dynamique contrastée ».

 

Références

L'étude complète

+ 14 % en 5 ans. Telle est la progression des droits collectés par la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) entre 2008 (69,4 millions d’euros) et 2012 (79,4 millions d’euros) sur les spectacles musicaux (festivals, concerts, ballets, cafés-concerts, cabarets, tournées d’artistes). Un indice du dynamisme de ce secteur mis en lumière par l’étude publiée par la Sacem le 26 avril 2013  « état des lieux du spectacle vivant en 2012. » De 2011 à 2012, cet indicateur a enregistré une hausse de 3 %.

Moyenne de 262 spectacles chaque jour en France - Autre bonne nouvelle, le dynamisme du secteur irrigue l’ensemble des régions, avec une moyenne de 262 spectacles chaque jour en France. Certes, Rhône-Alpes et l’Aquitaine se distinguent par la densité de leur offre musicale, et, dans une moindre mesure, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Pays de la Loire, l’Ile-de-France, et la Bretagne et le Nord-Pas-de-Calais.

Ces 7 régions concentrent à elles seules près de la moitié des 95 800 événements organisés au cours de 2012. Mais les 47 000 autres concerts se répartissent de façon homogène sur le reste du territoire national.

95 800 événements - Cependant, tous les genres ne connaissent pas des évolutions identiques.

  • La collecte des droits sur les concerts symphoniques (3,9 millions d’euros) explose avec une hausse de 48 %, mais ce secteur est « très fluctuant en fonction des programmations », observe la Sacem.
  • Les festivals et concerts de variété (44,6 millions d’euros collectés) affichent une progression de 2 %, avec de grandes disparités entre les artistes de grande renommée et les plus jeunes.
  • Quant aux droits prélevés sur les tournées (un peu moins d’un quart du produit des droits), leur recette a chuté de 9,5 %. Là encore, la Sacem note une grande fluctuation en fonction des artistes, et par ailleurs une légère baisse du nombre de dates programmées.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Directeur technique de grotte, piroguier, œnologue...Ces métiers atypiques de la filière technique des collectivités

Sur 1,9 million de fonctionnaires territoriaux, quelques centaines exercent des métiers originaux, voire exceptionnels. S’ils ne sont guère représentatifs de l’ensemble de la FPT, ces oiseaux rares témoignent de la spécificité de certains territoires ...

Grand Paris : « Créer la métropole au 1er janvier 2016 semble intenable »

Après le passage en deuxième lecture de la loi NOTRe au Sénat fin mai, puis le vote à l’Assemblée nationale en juin, il restera moins de six mois, dont les deux mois d’été, pour mettre en œuvre la future métropole parisienne. Un calendrier impossible à ...

Les contrats de ville devront comporter un volet contre le racisme et l'antisémitisme

Le Premier ministre Manuel Valls a présenté le 17 avril 2015 un plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, doté de 100 millions d’euros sur trois ans et comportant une série de mesures axées sur la justice, l’école ou l’Internet. Les acteurs ...

Départements : les leçons de dix ans de transferts d’agents

L’expérience des départements, qui ont accueilli depuis dix ans plusieurs milliers d’agents de l’Etat, peut-t-elle servir aux mouvements d’agents à venir avec les lois Maptam et NOTRe ? En réponse, l’Observatoire social territorial de la MNT a réalisé ...

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.