Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

économie

Le maire de Montataire (Oise) menace de bloquer une usine

Publié le 06/05/2013 • Par Guillaume Roussange • dans : Régions

Le maire de Montataire refuse qu’un repreneur n’ayant pas tenu ses promesses dépouille l’ex-usine Still de ses machines. Il menace d’organiser le blocage du site.

Jean-Pierre Bosino, le maire communiste de Montataire (Oise), est furieux. Le 26 avril 2013, l’édile a menacé d’organiser le blocage de l’ex-usine Still, spécialisée dans la fabrication de chariots élévateurs et appelé à « une mobilisation citoyenne » pour faire pression sur le repreneur du site.

En l’occurrence, le groupe belge Punch Metal International (PMI), qui a acquis l’usine pour l’euro symbolique en juillet 2012. En contrepartie d’aides financières, l’industriel s’était engagé à maintenir une soixantaine d’emplois sur le site. Moins d’un an plus tard, ces promesses sont restées lettre morte et les salariés licenciés.

Remboursement de 1,4 million d’euros – Sous la pression de l’Etat et des élus, PMI s’est engagé à rembourser les fonds publics perçus au titre de l’aide à la réindustrialisation et du prêt à la revitalisation des territoires. Soit un montant de 1,4 million d’euros au total.

Un geste qui laisse Jean-Pierre Bosino sceptique. « Nous n’avons aucune garantie », soulignait-il à l’issue d’une réunion en préfecture avec les représentants du groupe. Plus grave, selon lui, PMI « sortirait des machines de l’usine », privant ainsi le site de tout avenir industriel.

Face à ces méthodes, le maire se dit donc prêt à organiser un blocage du site. « Nous devons garder notre savoir-faire industriel et engager un nouveau projet porteur d’emplois dans cette usine ».
Jean-Pierre Bosino appelle en effet les pouvoirs publics, propriétaires des terrains, à mettre un terme au contrat les liant avec PMI et à chercher un nouveau repreneur.

Taux de chômage à 28 % – La fermeture de l’usine Still a entraîné la suppression de 200 emplois environ. Elle a généré une nouvelle hausse du taux de chômage de la ville, qui touche désormais 28 % de la population, trois fois plus que de la moyenne nationale.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le maire de Montataire (Oise) menace de bloquer une usine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X