Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Vidéosurveillance

Attentat de Boston : le débat sur la vidéosurveillance relancé

Publié le 02/05/2013 • Par Yvan Brax • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Image d'une caméra de vidéosurveillance montrant les deux suspects de l'attentat de Boston
Image d'une caméra de vidéosurveillance montrant les deux suspects de l'attentat de Boston Flickr
L’attentat du marathon de Boston a relancé le débat sur la vidéosurveillance aux Etats-Unis et dans d’autres pays. En effet, c’est grâce à une caméra que les suspects ont pu être identifiés et appréhendés.

Suite à l’identification des auteurs présumés de l’attentat de Boston, le 15 avril dernier, la vidéosurveillance revient sur le devant de la scène outre-Atlantique. Réactions également en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne.

ETATS-UNIS

Après l’attentat, le maire de New York, Michael Bloomberg, a affirmé que l’identification des suspects est « un terrible rappel de la raison pour laquelle nous avons fait ces investissements, notamment les caméras de vidéosurveillance », qui, selon lui, « permettent d’empêcher une attaque ou enquêter et appréhender les coupables ».

Il a ajouté qu’un réseau de caméras efficace permet d’« alerter la police sur des anormalités visibles dans la rue, comme un sac abandonné dans un coin ».A New York, on compte plus de 3 000 caméras de vidéosurveillance dans ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Attentat de Boston : le débat sur la vidéosurveillance relancé

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X