Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Uniformes de la police: la maire UMP de Calais critique l’intervention de Montebourg en faveur d’Armor-Lux

Marchés publics

Uniformes de la police: la maire UMP de Calais critique l’intervention de Montebourg en faveur d’Armor-Lux

Publié le 18/04/2013 • Par avec l'AFP • dans : Régions

La sénatrice-maire de Calais Natacha Bouchart (UMP) a critiqué jeudi 18 avril 2013 l'intervention du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg en faveur d'Armor-Lux après l'attribution du marché des uniformes de la police à un consortium d'entreprises, dont La Calaisienne.

« La règle des marchés publics doit s’appliquer à tous, ce genre d’intervention se fait au détriment d’autres entreprises qui ont autant mérité de remporter le marché », écrit Mme Bouchart dans un communiqué.

Ce marché, jusqu’à présent détenu par Armor-Lux, société dont M. Montebourg a fait la promotion au nom du « made in France » , a été attribué à Ineo, filiale du groupe GDF Suez, associée à La Calaisienne et Balsan, deux PME du textile spécialisées dans la confection d’uniformes qui emploient près de 360 salariés dans le Pas-de-Calais et en Isère.

Invoquant « un souci de solidarité et de préservation des savoir-faire de la filière textile française », le ministre avait annoncé avoir demandé au patron de GDF Suez, Gérard Mestrallet, d’étudier « toutes les voies et moyens » pour « confier aux PME-PMI du groupement Armor une partie du chiffre d’affaires et des pièces à réaliser ».

« La Calaisienne est titulaire du label Origine France Garantie, ce contrat doit générer des emplois dans les différentes usines de l’entreprise et notamment celle de Calais », souligne Mme Bouchart, pour qui l’attribution de ce marché est « une excellente nouvelle pour Calais » sa région.

Thèmes abordés

Régions

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Uniformes de la police: la maire UMP de Calais critique l’intervention de Montebourg en faveur d’Armor-Lux

Votre e-mail ne sera pas publié

GENEVOIS

19/04/2013 08h43

C’est à plus rien ni comprendre, l’important c’est de conserver les emplois dans un pays en pleine décrépitude !

Antoine GERMAIN

22/04/2013 12h38

Monsieur Montebourg ferait effectivement mieux de se concentrer sur les emplois qui sont supprimés de France et délocalisés sur d’autres continents, plutôt que de s’imicer dans des dossiers où il n’y a aucun enjeu en terme de délocalisation d’emplois.

De plus, monsieur le ministre n’a aucun droit à s’opposer aux règles encadrant les marchés publics.

En somme, j’ai l’impression que monsieur Montebourg oublie que son rôle est d’oeuvrer pour le maintien de l’emploi en France et non d’interférer dans des dossiers de ce genre en tentant de fausser les règles de la concurrence entre les entreprises nationales.

Ce genre d’attitude est dangereuse car elle ne conduit automatiquement les entreprises à devenir moins compétitives, innovantes et combatives, alors que le contexte économique mondial impose justement aux entreprises de disposer de ces qualités.

Il faut arrêter de maintenir artificiellement certaines entreprises dans un environnement virtuel (par ce type d’intervention ou par le versement de subvention), car cela n’aide en réalité pas les entreprises bénéficiaires qui se retrouvent dépourvues quand elles doivent sortir du marché national. En plus, cela ne fait que retarder la disporition des entreprises faibles en gaspillant l’argent public.

La priorité du gouvernement doit être l’accroissement compétitivité, n’en déplaise à monsieur Hollande. C’est la seule façon de relancer et renforcer durablement l’économie française.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X