En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir
Imprimer

Statut de l’élu

Les conseillers communautaires de communautés de communes peuvent-ils percevoir des indemnités de fonction ?

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Imprimer

1

Commentaire

Réagir
Découvrez le club

Cet article est paru dans
Le Club Finances

 

En compensation des sujétions et des responsabilités résultant de leur charge publique, les membres des conseils des communautés de communes, urbaines et d’agglomération bénéficient d’un certain nombre de garanties et d’indemnisations. Conformément aux dispositions du Code général des collectivités territoriales (CGCT), les communautés urbaines et d’agglomération peuvent allouer à leurs conseillers communautaires qui n’exercent ni les fonctions de président ni de vice-président des indemnités, soit sur le fondement de dispositions propres (lorsque l’établissement compte une population regroupée d’au moins 400000 habitants), soit en appliquant le même mécanisme que ceux institués pour les conseillers municipaux, par exemple lorsque ceux-ci exercent une délégation de fonction.

Harmonisation des statuts - Le législateur a en effet aligné le statut de ces élus intercommunaux sur celui des élus municipaux, compte tenu de la charge de travail que représente l’exercice de leur mandat au sein de groupements aussi intégrés et dotés de nombreuses compétences obligatoires.

S’agissant des élus intercommunaux des communautés de communes, seuls le président et les vice-présidents ayant délégation de l’exécutif peuvent être indemnisés, conformément à l’article L.5214-8 du CGCT. Cependant, la proposition de loi n°78 visant à faciliter l’exercice par les élus locaux de leur mandat, adoptée par le Sénat le 29 janvier 2013, contient une disposition à l’article 1 accordant aux délégués des communautés de communes un régime indemnitaire. Cette disposition permettrait au conseil de la communauté de communes d’accorder, par délibération, des indemnités de fonction à ses délégués, sous réserve que leurs indemnités, plafonnées à 6% de l’indice brut 1015 de la fonction publique, soient comprises dans l’enveloppe constituée de l’indemnité du président et des vice-présidents.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Cartographier la ville pour adapter les logements au vieillissement de la population

La politique du logement doit prendre en compte le vieillissement de la population. La ville de Rennes s’est engagée dans une démarche innovante de cartographie de ses quartiers pour déterminer ceux où il est le plus pertinent de construire ou réhabiliter des ...

Emprunts toxiques : Chambéry assigne en justice la Sfil et Dexia

Faute de négociations constructives, le conseil municipal de Chambéry a validé, le 10 juillet dernier, l'assignation en justice des banques Sfil/Caffil et Dexia au sujet de deux emprunts structurés très risqués liés à la parité entre l'euro et le franc suisse. ...

CRS sur les plages : les communes ne veulent pas payer davantage

Après que les collectivités sont appelées à prendre en charge le coût de la surveillance des plages par les CRS, les communes concernées regrettent de ne pas avoir été associées aux discussions et avancent les factures qu’elles règlent d’ores et déjà. ...

Masse salariale des collectivités : un rythme soutenu dû pour plus de 30 % aux réformes gouvernementales

Selon le rapport de l’observatoire des finances locales sur les finances des collectivités en 2015, présenté le 16 juillet, deux phénomènes sont la cause de plus du tiers de la croissance de la masse salariale des collectivités : les hausses du taux de la ...

Imprimer

1

Commentaire

Réagir

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. georges 30/01/2014, 09h59

    la possibilité d'indemnités de salaire est traitée au conditionnel et aucun montant véritable n'est avancé. C'est dommage et cela prouve une fois de plus l'opacité des explications vaseuses de nos politiques.

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.