Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ortaffa (Pyrénées-Orientales, 1 300 hab.) : requalifier des exploitations agricoles grâce à un projet photovoltaïque

Publié le 16/04/2013 • Par Jean Lelong • dans : Dossiers d'actualité

La centrale photovoltaïque que projette de créer Juwi EnR au sud de Perpignan permettra, notamment, à des viticulteurs de relocaliser leurs vignes sur des terroirs AOC avec un encépagement amélioré.

La commune d’Ortaffa, située au sud de Perpignan, accueillera fin 2013 le plus grand parc photovoltaïque du Languedoc-Roussillon – 25 MWc (1). Le projet, porté par la société Juwi EnR, se déploiera sur 87 ha.
Mais la future centrale ne produira pas que de l’électricité, elle contribuera également à relancer ou à améliorer une dizaine d’exploitations agricoles grâce à une série de mesures d’accompagnement.
L’objectif est double : éviter toute perte de potentiel agricole et assurer aux exploitants un revenu complémentaire.

Charte apicole – Trois chartes – viticole, ovine et apicole – ont été cosignées par Juwi EnR et Ortaffa. Une première prévoit la replantation de 43 ha de vignes (pour 36 ha arrachés).
Une deuxième permettra de faire prospérer un troupeau de brebis sur 50 ha de pâturages autour des panneaux solaires. Enfin, une troisième prévoit l’installation de 200 ruches sur 15 ha plantés en espèces mellifères en périphérie du parc.

L’artisan de cette démarche innovante est un développeur indépendant, Christophe Koch, gérant de la société Sandong’s Stars. Cet ex-directeur de caves coopératives a choisi de s’orienter vers le codéveloppement agricole et énergétique.
« L’idée consiste à installer des panneaux solaires sur des terres à faible valeur agronomique et à replanter des cépages de meilleure qualité sur des terroirs AOC », indique-t-il.

En 2007, Christophe Koch, installé dans les Pyrénées-Orientales, prend contact avec plusieurs communes de ce département. Le maire d’Ortaffa, Raymond Pla, ancien syndicaliste agricole, est immédiatement séduit.
« Je ne me voyais pas rayer de la carte 80 ha de terres agricoles, explique-t-il. Mais si des terres pauvres pouvaient convenir à l’opérateur, pourquoi pas ? A condition que celui-ci accepte aussi de distraire une partie de ses bénéfices au profit des agriculteurs. »

Le projet est proposé à des développeurs photovoltaïques. « Juwi EnR a été le seul à accepter nos préconisations », note Christophe Koch. « Ce projet s’accordait avec nos valeurs, précise Delphine Guinet, chef de projets au sein de Juwi EnR. Nous avons parfois eu des doutes. Par exemple, lors du moratoire sur les installations photovoltaïques, fin 2010, nous devions alors arracher des vignes pour lancer les diagnostics archéologiques. Il a donc fallu commencer à indemniser les exploitants pour perte de récolte, sans savoir si le projet aboutirait. Nous avons fait le pari. »
Pari gagné. Le dossier a été lauréat, fin juillet 2012, de l’appel d’offres sur les installations solaires de plus de 250 kWc.

Tarif agressif – « Nous avions proposé un tarif agressif, commente Delphine Guinet, mais l’existence du volet agricole, tout comme l’implication du maire d’Ortaffa, ont joué en notre faveur. »
Les promoteurs n’ont toutefois pas complètement vaincu les réticences de la chambre d’agriculture. « L’idée de relocaliser la vigne sur des terroirs de qualité avec des cépages adaptés est intéressante, admet Jean-François Jacquet, directeur adjoint de la chambre. Mais nous préférons privilégier les installations photovoltaïques en toiture ou sur des espaces déjà artificialisés. Nous faisons le pari que l’agriculture dans ce département rebondira un jour et qu’il faut donc protéger son territoire. »

87 hectares, 74 propriétaires

Choisi pour sa faible valeur agronomique, le site de la future centrale photovoltaïque, à Ortaffa, se caractérise aussi par son morcellement. L’opérateur devra conclure des baux emphytéotiques avec 74 signataires. Sur les 87 ha loués (pour trente ans), 36 ha étaient plantés. Trois exploitants profiteront des mesures proposées pour s’agrandir. Ainsi, Philippe Henric, qui exploitait 7 ha de chardonnay classés en vins de consommation courante, va replanter 10 ha de muscat et de grenache sur des zones AOC, avec des plants fournis par Juwi EnR. Les parcelles qu’il abandonne lui rapporteront, en outre, un loyer annuel de 1 950 euros/ha. Le dispositif permettra également à quatre exploitants tentés par l’arrachage de poursuivre leur activité.

Notes

Note 01 MWc : mégawatt-crête. Le Wc est l'unité de mesure de la puissance maximale d'un dispositif. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ortaffa (Pyrénées-Orientales, 1 300 hab.) : requalifier des exploitations agricoles grâce à un projet photovoltaïque

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X