Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion des listes d’aptitude : la balle est aussi dans le camp des lauréats

Publié le 10/04/2013 • Par Martine Doriac • dans : Dossiers Emploi

Pour éviter le phénomène des « reçus-collés » - des candidats reçus aux concours territoriaux mais qui ne trouvent pas un poste correspondant dans les délais - une meilleure gestion des listes d’aptitude est souvent invoquée.

Les collectivités qui cherchent à nommer sur un poste permanent des lauréats de concours consultent ces listes, sur lesquelles ils sont inscrits par ordre alphabétique, en les demandant à leur centre de gestion.
Responsable du département concours au Centre interdépartemental de gestion de la grande couronne d’Ile de France après l’avoir été pour le CNFPT, Jacqueline Brierre se préoccupe de l’avenir des lauréats. « Nous essayons de les suivre au plus près. Dans la lettre de notification des résultats, nous leur précisons qu’ils doivent renouveler leur inscription au bout d’un an. Ils peuvent le faire deux fois. Les possibilités de prorogation sont précisées dans ce courrier. Les collectivités font leur choix selon la spécialité des candidats ou leur zone géographique. Nous rayons de la liste les lauréats pour lesquels nous recevons un arrêté de nomination. Mais nous ne pouvons donner aux collectivités que les coordonnées de ceux qui nous les ont transmis.

Pour nous permettre de les suivre, il est nécessaire que les inscrits sur liste d’aptitude nous indiquent leurs changements d’adresse et qu’ils n’oublient pas de demander leur réinscription au bout d’un an, s’ils n’ont pas trouvé de poste

A partir du moment où un candidat ne suit pas sa carrière, la liste manque de fiabilité», précise Jacqueline Brierre qui remarque qu’en Ile de France, où les bourses de l’emploi proposent aux lauréats de les accompagner dans leurs recherches, ce sont souvent des agents de catégorie C qui perdent le bénéfice de leur concours, un constat qui peut varier d’un centre de gestion à l’autre, chacun étant autonome dans son suivi des listes.

Cet article fait partie du Dossier

Concours de la fonction publique : un gage d'égalité, malgré tout

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gestion des listes d’aptitude : la balle est aussi dans le camp des lauréats

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X