Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Concours de la fonction publique : du service public garanti ?

Publié le 10/04/2013 • Par Martine Doriac • dans : Dossiers Emploi

Harmonisation des sujets, des dates et des notes, formation des jurys, double correction, les centres de concours de la fonction publique s'attachent à garantir l'égalité de traitement et d'accès aux emplois publics.

Egalité d’accès aux emplois publics. Le principe, inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1789, est repris en préambule de la Constitution de 1958. Pour le garantir, des jurys « souverains » se composent de trois collèges : élus, fonctionnaires et personnalités « qualifiées », extérieures à la FPT. « Ils conditionnent la qualité des résultats. Nous sommes très attentifs à leur intégrité », décrit Francis Alvado-Vinay, directeur général adjoint chargé des concours au CIG de la grande couronne de la région Ile-de-France.

Un enjeu de qualité du service public ? – Oui, selon Anthony Giunta, directeur général des services de La Courneuve (lire ci-dessous), qui y voit le moyen d’amener aux grands principes celui qui souhaite devenir fonctionnaire.
Non, selon l’universitaire Florence Crouzatier-Durand (lire ci-dessous) estimant que le service public peut être – bien – assuré par des contractuels, mais admet que le concours offre l’égalité des chances… Gage de légitimité des recrutements, celui-ci les facilite pour les petites et moyennes communes, en effectuant une présélection. « Le concours évite le copinage ou le clientélisme », assure Francis Alvado-Vinay qui s’interroge, cependant, sur la complexité et le coût d’un processus « aux résultats parfois dérisoires » :

Réunir douze membres de jury, en filière culturelle, pour écouter l’oeuvre reconnue d’un enseignant artistique peut paraître inutile

Socle de compétences – Le maintien d’épreuves pour les professions réglementées soumises à diplôme en filière médico-sociale (médecin, infirmière…) pose aussi question. Le Conseil supérieur de la FPT suggérait, dans son rapport de 2010, leur alignement sur celles de la fonction publique hospitalière. « Pour les professions non réglementées, les concours sont irremplaçables. Socle de compétences et de sélection des futurs fonctionnaires, il n’y a pas d’outil plus impartial. Le débat sur les actuelles sélections professionnelles de contractuels le montre », souligne Patricia Méchain, directrice des concours du CIG de la petite couronne, qui constate que l’on peut faire carrière sans. « Mais, précise-t-elle, un contractuel ne fera pas la même carrière. Il restera sur un métier ou une expertise. Un lauréat de concours a des possibilités de mobilité en termes de métiers et d’employeurs. Car le jury vérifie que son projet répond aux attentes des collectivités et aux valeurs de la FPT. »

 « Une ouverture d’esprit » – Pierre Coilbault, maire de L’Haÿ-les-Roses (1)

« Employeur et membre de jury, face à un candidat, je me demande si je l’embaucherais. Selon son exposé, si je suis prêt à le recruter, je lui donne une note suffisante. Son argumentation, la façon de défendre son point de vue et la diversification de son parcours comptent. Un élu choisit un collaborateur pour un poste précis. Il a besoin qu’il soit rapidement opérationnel. Avec des candidats externes, on apprécie leurs potentialités, leur ouverture d’esprit, leur capacité à se projeter dans la fonction… C’est une approche multicritères et plurielle. »

« Des sujets consensuels » – Florence Crouzatier-Durand, maître de conférences en droit public à Toulouse

« Choisir des sujets d’épreuve écrite sur dossier est très compliqué. Il les faut ni polémiques, ni trop théoriques, ni trop culturels, ce qui serait discriminant selon la famille où l’on a grandi. Aseptisés, consensuels, ils sont souvent extraits de l’actualité et de l’intérêt de la société pour une question. Nous réunissons des documents, articles de presse et de doctrine, arrêts du Conseil d’Etat, etc. A partir de ces documents, nous posons une question et nous proposons un corrigé. Nous recherchons la rigueur dans la méthode, des connaissances précises et de la motivation à l’oral. »

 « L’oral sert d’entretien » -Anthony Giunta, DGS (*) de La Courneuve (2)

« Un concours teste les aptitudes, les savoir-faire et savoir-être, et la capacité à exercer des missions en cas de réussite. On recherche un candidat en mesure de produire une note, un compte rendu ou un rapport. Ensuite, on évalue sa capacité à l’oral. Avec des épreuves professionnalisées, l’oral ressemble à un entretien de recrutement. C’est très pertinent pour les cadres « A » dont on teste aussi la capacité à animer une équipe et à prendre des décisions. Certains candidats font l’impasse sur les connaissances générales, pourtant bienvenues pour exercer dans la FPT. »

Références

Juridique- L'article 6 de la Déclaration universelle des droits de l'homme précise que « tous les citoyens étant égaux [...] sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents ».

Cet article fait partie du Dossier

Concours de la fonction publique : un gage d'égalité, malgré tout

Notes

Note 01 32 200 hab., Val-de-Marne Retour au texte

Note 02 38 000 hab., Seine-Saint-Denis Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Concours de la fonction publique : du service public garanti ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X