Urbanisme

Les missions «Atesat» et «ADS» assurées par l’Etat pour le compte des collectivités locales sont-elles maintenues ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Le ministère de l’Egalité des territoires et du logement a engagé une réforme des missions d’instruction des autorisations d’urbanisme et des missions d’ingénierie publique de l’Etat à destination des collectivités.

Partage des tâches modifié – Cette évolution concerne les missions «application du droit des sols » (ADS), dont bénéficient les collectivités de moins de 20000 habitants, essentiellement pour l’instruction des autorisations d’urbanisme, ainsi que les missions «assistance technique de l’Etat pour des raisons de solidarité et d’aménagement du territoire» (Atesat), qui englobent des prestations d’assistance et de conseil à la gestion des marchés, des travaux de voirie et d’aménagement, sur la base d’une convention entre l’Etat et la collectivité.

Le renforcement des compétences des collectivités, la consolidation des intercommunalités et la structuration de dispositifs d’ingénierie technique et financière au niveau intercommunal, comme départemental, ont modifié le partage des tâches entre l’Etat et les collectivités territoriales.

Rôle central de l’Etat – La prise en compte de cette répartition nouvelle conjuguée aux exigences de la modernisation de l’action publique imposent de repenser l’action de l’Etat dans les territoires. Le rôle de celui-ci demeure et demeurera central, régulateur, conseiller et garant de l’équilibre des territoires. L’Etat concentrera désormais prioritairement son soutien aux collectivités en difficulté.

Le ministère de l’Egalité des territoires et du logement a donc décidé, d’une part, de recentrer l’ADS sur des missions de solidarité vis-à-vis des communes fragiles du fait de leur petite taille, en proie à des réglementations complexes ou des contraintes normatives lourdes. D’autre part, il a choisi de faire évoluer l’Atesat vers des missions de conseil et d’assistance à destination des collectivités qui doivent faire face à des servitudes, des risques, des situations d’urgence ou à la complexité particulière d’un projet. Une nouvelle ligne métier pour cette fonction d’appui renouvelée est en cours de constitution.

Réseau des meilleurs experts – Cette réforme s’articulera avec la création prochaine d’un établissement public regroupant les meilleurs experts du réseau scientifique et technique de l’Etat. Des dispositions législatives et réglementaires, actuellement en préparation, permettront, d’ici à la fin de l’année, de transcrire ces évolutions.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • L’Outre-mer entre deux eaux

    En une dizaine d’années, les collectivités d’Outre-mer ont comblé une partie de leur retard sur la métropole en matière de gestion des déchets. Pour augmenter leurs performances de recyclage, elles auront notamment besoin d’une meilleure application du ...

  • Smartseille, vitrine de la ville durable méditerranéenne

    Prenant en compte toutes les composantes de l’écosystème urbain et son contexte spécifique méditerranéen, le projet en cours de réalisation a été labellisé « démonstrateur pour la ville durable » par le ministère de l’Environnement. ...

  • Submersion marine : des travaux pour rendre les maisons étanches

    Malgré les aménagements de protection, comme les digues, ou les éventuelles relocalisations, certains secteurs du littoral resteront exposés aux risques de submersion marine. Pour rendre ces logements plus résilients, des diagnostics de vulnérabilité sont ...

  • Plan d’investissements transports : les régions et les métropoles veulent juger sur pièces

    Les élus locaux saluent la hausse de 40% des crédits annoncée le 11 septembre par Elisabeth Borne pour développer les infrastructures de transport d’ici à 2027. Mais ils attendent la fin du round d’échanges entre la ministre et les présidents de régions ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X