En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

0

Commentaire

Réagir
Imprimer

CONTENTIEUX

La SACVL condamnée à payer 850 000 euros à un prestataire immobilier

Publié le 06/03/2013 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

La Société anonyme de Construction de la Ville de Lyon (SACVL) était en litige avec deux sociétés, Alizée Transaction et le cabinet Dahan-Lévy, dirigées par Agnès Dahan-Lévy. La dirigeante des cabinets considérait que ses relations avec la SEM de logement de la ville avaient été interrompues brutalement et réclamait 40 millions d’euros à la SACVL.

 

La Cour d’appel de Lyon a confirmé une condamnation de la SACVL par le tribunal de commerce de Lyon mais a débouté les plaignantes des demandes de dommages et intérêts. Ils s’élevaient à quelque 30 millions d’euros en première instance au tribunal de commerce et le montant avait augmenté à plus de 42 millions devant la Cour d’appel.

Dans ses relations avec la SACV, la société Alizée Transaction s’occupait d’achats de biens immobiliers dans le cadre de mandats d’agent immobilier, puis de la commercialisation des opérations générant de nouveaux mandats d’agent immobilier. Entre les deux, le cabinet Dahan-Lévy, lui, réalisait des prestations d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Le jugement au tribunal de commerce a débouté le Cabinet Dahan-Lévy de ses demandes de dommages et intérêts et condamné la SACVL à verser à Alizée Transaction 425 000 euros de dommages-intérêts et 348 7832 euros pour une facture sur une opération immobilière.

Contrats non-renouvelés - La SACVL et les deux sociétés ont entretenu des relations commerciales entre 2003 et 2008, notamment avec la signature pour un an de deux contrats-cadre en 2007 dont le terme a été fixé au 21 novembre 2008. La SEM de Lyon a également indiqué que ces deux contrats ne seraient pas renouvelés. Il semble qu’elle se soit alors dotée de ses propres compétences en interne et qu’elle ait souhaité réduire son activité dans une conjoncture peu favorable aux projets immobiliers.

Auparavant, la SACVL a confié de 3 à 12 mandats par an à Alizée transaction, soit au final 35 mandats représentants 436 opérations et 70% du chiffre d’affaires de la société immobilière. La cour d’appel a estimé qu’il y a eu « une rupture brutale de relations commerciales établies » car effectuée « sans préavis écrit et sans qu’une faute soit reprochée au partenaire ».

Rupture brutale des relations commerciales - Dans son arrêt du 28 février, la Cour confirme le jugement du tribunal de commerce mais déboute Alizée Transaction de sa demande du paiement de 348 782 euros pour une opération immobilière. En revanche, elle condamne la SACVL à verser à Alizée Transaction la somme de 850 000 euros de dommages-intérêts (contre 773 782 euros cumulés au tribunal de commerce) pour rupture brutale des relations commerciales. Le montant de l’indemnité est évalué sur la base de la marge annuelle moyenne de la société et correspond à un délai d’un an nécessaire à Alizée Transaction pour réorienter ses activités.

Dans un communiqué, Michel Le Faou, président de la SACVL, se contente de préciser « que la SACVL a rempli l’ensemble de ses obligations contractuelles » et que « les prétentions de la partie adverse étaient manifestement exagérées ».

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

La "mobilité courante" prend son envol national

Le premier colloque national « Pour la mobilité courante » s’est tenu le 16 octobre dernier à Compiègne. L’objectif était de promouvoir la fluidité des chaines de déplacements via une coopération accrue entre les autorités organisatrices, tout en cernant ...

95 % des petites villes tailleront dans leur budget culturel en 2015

Des coupes budgétaires concerneront la culture et le sport dans plus de 9 petites villes sur 10. C'est l'enseignement d'une enquête menée par l'Association des petites de France auprès de ses membres sur les budgets 2015. Globalement, plus de deux répondants sur ...

Mission Blazy : 60 propositions pour « repenser la politique de sécurité publique »

Le président de la mission parlementaire sur la lutte contre l’insécurité, Jean-Pierre Blazy, a présenté le 22 octobre 2014 une série de propositions tous azimuts concernant aussi bien le rôle du maire dans la prévention de la délinquance, la modernisation ...

Baromètre Bien-être au travail 2014 : le malaise croissant des fonctionnaires territoriaux

Pour la troisième année, le baromètre « Bien-être au travail » réalisé par « La Gazette » et le cabinet conseil CaTTalyse, avec le soutien d’Intériale mutuelle, vient donner une image inédite de l’état d’esprit des fonctionnaires territoriaux dans ...

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés ContentieuxLogement

Régions Rhône-Alpes

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.