Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

énergie

Installation d’un comité citoyen du Débat national sur la transition énergétique

Publié le 18/02/2013 • Par Olivier Schneid • dans : Dossiers d'actualité, France

Le comité citoyen du Débat national sur la transition énergétique a été installé samedi 16 février 2013 au ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie. Constitué de 20 membres, sa mission sera « d’améliorer l’accessibilité et la lisibilité du débat pour le grand public ».

Ils viennent d’Amboise (Indre-et-Loire), de Dijon (Côte d’Or), de Bordeaux (Gironde), de Vincennes (Val-de-Marne) ou de Lille (Nord). Les vingt membres du comité citoyen du Débat national sur la transition énergétique (DNTE) se sont réunis pour la première fois, samedi 16 février 2013, à Paris, au ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie.
La dernière des sept instances du DNTE à ne pas encore avoir été mise en place est désormais elle aussi sur les rails.

« Pas spécialement écolo » – Autour d’un café-croissant, avant le lancement officiel de leur mission, ils se dévoilent. « Au départ, quand on m’a appelé, je n’y ai pas cru », confie l’un. « On m’a demandé ce que je pensais de l’écologie », raconte un autre.
« Je ne suis pas spécialement écolo, mais ça m’intéresse », lâche un troisième.

Actifs ou retraités, il y a là un informaticien, une fonctionnaire territoriale, un vendeur en prêt-à-porter, un professeur de collège en Education physique et sportive (EPS) ou encore une guide de musée. Une étudiante également.

La précarité non représentée – A écouter les membres se présenter ensuite, à voix haute, devant le comité de pilotage, on remarque qu’il manque, notamment, un demandeur d’emploi et/ou un représentant de la population touchée par la précarité énergétique (jusqu’à neuf millions de personnes).

Les promoteurs du DNTE affirment néanmoins que ce comité citoyen « reflète la diversité de la société française ». La sélection du panel, opérée par Ipsos, a pris en compte des critères spécifiques liés au sujet de la transition énergétique – type d’habitat, structure de foyer, mode de transport –, ceci expliquant alors peut-être cela…

Une « aventure » – Lorsque la ministre, sur un ton pédagogique, leur narre « l’aventure » à laquelle ils vont participer, ils se montrent très attentifs. « L’énergie est partout dans notre vie quotidienne, explique Delphine Batho. Nous entrons dans une période clé, avec la hausse du prix de l’énergie, la raréfaction des ressources fossiles, le changement climatique et des centrales nucléaires approchant de 40 ans de vie, où il faut prendre des décisions pour les 20 à 30 ans qui viennent. »

Elle leur assure « attendre beaucoup de ce comité citoyen, pour nous éviter de faire un certain nombre d’erreurs. Vous serez comme une vigie, chargés de nous dire : « Vous avez oublié tel ou tel sujet’’, ‘‘Ce n’est pas comme ça que les gens voient cela’’. »

« Trouver les mots justes » – « Vous êtes là pour nous ramener les pieds sur terre », résume-t-elle.
« Quand ça sort directement des fourneaux des experts, ce n’est pas nécessairement compréhensible du citoyen moyen, poursuit l’un des membres du comité de pilotage du DNTE, Georges Mercadal, un ancien vice-président de la Commission nationale du débat public (CNDP). Nous attendons donc de vous que vous nous aidiez à trouver les mots justes. »

Feuille de route – Un document succinct, délivrant une « feuille de route », est remis aux membres du comité citoyen. Ils y liront que leur mission consistera en particulier à « améliorer l’accessibilité et la lisibilité du débat pour le grand public », qu’il leur reviendra de porter dans le DNTE la vision des citoyens sur la problématique de la transition énergétique. Ils pourront participer à des débats en région… s’ils y sont conviés. Et ils se retrouveront pour deux nouvelles séances de travail, le 6 avril et le 8 juin.

Une loi en ligne de mire – « Ce n’est pas une concertation pour la concertation mais pour décider, insiste de nouveau la ministre. Même si, à la fin, ce sont le Parlement et le gouvernement qui vont prendre des décisions, le gouvernement a pris l’engagement que les recommandations émises à l’issue du débat national serviront de base au projet de loi (de programmation sur la transition énergétique présenté à l’automne). »
Pour rassurer son auditoire sur l’importance de sa place dans le DNTE ?

« Je ne sais pas si nos propositions seront prises en compte mais ça peut leur donner des éléments de réflexion », avait, juste avant le début de la séance, soufflé l’un des citoyens présents.
La suite dira s’il faisait là preuve de réalisme ou d’un optimisme excessif.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Installation d’un comité citoyen du Débat national sur la transition énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X