Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Baisse des dotations

Les collectivités deviennent la variable d’ajustement des comptes publics

Publié le 12/02/2013 • Par Raphaël Richard • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

Porte monnaie rouge
Phovoir
Le gouvernement a confirmé lors du Comité des finances locales du 12 février 2013 que les concours financiers de l’Etat aux collectivités locales baisseraient de 1,5 milliard d’euros en 2014 et de la même somme en 2015 alors que la loi de programmation des finances publiques votées il y a à peine 2 mois prévoyait des baisses de 750 millions d’euros sur ces 2 années. Les collectivités deviennent ainsi la variable d’ajustement des comptes publics dans l’objectif du gouvernement de retour à l’équilibre.

« La déception et le mécontentement ont caractérisé la plupart des interventions » lors du CFL, rapporte André Laignel, son président.
Ce dernier avait déjà assez peu goûté de découvrir cette baisse et son annonce au CFL dans la presse… alors que le gouvernement n’a demandé que le 11 février 2013 à s’exprimer devant les élus.

« Le souhait unanime du comité est de ne pas avaliser les décisions du gouvernement et d’ouvrir très rapidement une véritable négociation », indique-t-il.
Déjà, lorsque le CFL avait appris, fin septembre 2012, l’intention du gouvernement de baisser les dotations de 750 millions d’euros en 2014 et 2015, un groupe de travail avait été mis en place afin de convenir des rééquilibrages possibles. Celui-ci s’est réuni à 2 reprises et si les élus ont fait part de leurs ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités deviennent la variable d’ajustement des comptes publics

Votre e-mail ne sera pas publié

logatetu

13/02/2013 03h09

Les économies ne peuvent être obtenues que par la baisse des objectifs !
il faut supprimer les investissements royaux tels qu’un « 3ème lieu » , à 15 millions d’euros , pour réaliser une médiathèque conviviale grâce au casse croûte , à l’ heure où chacun reçoit INTERNET à la maison !
la course au fonds de compensation de la TVA , est un sport ridicule , l’investissement
induit des dépenses de fonctionnement supplémentaires , au contraire de l’investissement privé qui crée des emplois productifs !
de même les missions en Chine , si elles sont culturellemnt et touristiquement très
intéressantes , devraient être interdites par la loi ! DECENTRALISATION , oui ,
mais encadré par l’ETAT !
Les COLLECTIVITES LOCALALES , doivent confier au « privé » les prestations
permanentes , ça ne coûtera pas moins cher , mais au moins , on n’entendra plus d’imbéciles du privé dire qu’ils paient les fonctionnaires !
j’adore les vacances mais je n’y vais que si j’ai l’argent ! je me tends selon ma couverture !
mes propos seraient les mêmes s’il n’ y avait plus de marchés truqués , plus d’emplois fictifs et plus d’ordres de missions touristiques !

Agent Territorial Girondin

13/02/2013 05h46

Bienvenue dans la vraie vie et le plus triste dans tout cela c’est que tout ce beau monde va encore conserver tous ses mandats, augmenter les différents impots en 2013 mais pas trop juste pour le « fun » et après les élections le grand coup d’accélarateur car les Français oublient vite c’est du moins ce que pense le « Politique ».
Donc tout cela n’est que du cinéma pour nous faire croire qu’ils ne sont pas d’accords et qu’ils se battent pour nous mais au fond c’est surtout leur paye et leurs avantages pour lesquels ils se battent mais en aucun cas pour nous.
Mais je ne suis pas vraiment d’accord sur le fait de confier au privé les prestations permanentes car demain c’est la porte ouverte au délocalisations de certains services et donc encore plus de monde au chomage.
Non comptant de payer un service au privé on aura en plus une charge de chomeur complémentaire.
Mais je le dis et redis mais on s’en moque et je n’en veux en personne par contre je suis opposé que certains prennent de l’argent sous le nom d’indemnité, ne le déclare pas aux impots car c’est légal, constitue des associations qui viennent régir mes conditions de travail!! C’est pas beau et ce monde à l’envers c’est la territoriale et les sapeurs pompiers volontaires représentés par la fédération des sapeurs pompiers et oui car cette fédération vient sans aucune légitimité discuter de mes conditions de travail des sapeurs pompiers professionnels et personnels administratifs et techniques dont je fais partie avec la bénédictionpour cela du ministre de l’intérieur donc aujourd’hui tous ces représentants de l’état (représentants des maires et directeur de de ceci et de cela )je leur dis : bienvenue au club et estimez vous heureux d’avoir un poste encore rémunéré ! car après tout si les impots sont insuffisants….il va falloir réduire vos revenus ou rester chez vous et trouver des revenus.
Alors je propose que les électeurs

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X