Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

0

Commentaire

Réagir
Imprimer

Patrimoine

Fouilles archéologiques : l’Inrap a multiplié les découvertes à Rennes sur le lieu d’un projet de centre des congrès à 100 millions d’euros

Publié le 12/02/2013 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

A l’issue de 16 mois de fouilles dans l’enceinte du couvent des Jacobins à Rennes, l’Institut national de recherches archéologiques préventives a mis au jour des découvertes significatives, qui permettent de mieux comprendre l’histoire de la capitale bretonne depuis ses origines antiques. Rennes Métropole, qui va édifier son futur centre des congrès à cet emplacement, a consacré 3,6 millions d’euros à ces recherches.

 

Un temple gallo-romain du IIIe siècle, un millier de sépultures, des sarcophages en plomb, des reliquaires contenant des cœurs embaumés, 1 500 pièces de monnaie…

A Rennes, sur le site du couvent des Jacobins qui accueillera en 2017 le futur centre des congrès de Rennes métropole, les archéologues de l’Inrap multiplient les découvertes.

Chantier atypique - A l’issue de 16 mois de fouilles qui s’achèvent fin mars, ils ont mis au jour plus de 7 800 objets, sur une période de plus de 2 000 ans d’histoire.

« Ce fut un chantier atypique et passionnant, en raison de sa durée inhabituelle et son étendue, sur 8 000 m2, en cœur de ville », explique Gaétan Le Cloirec, le responsable scientifique des fouilles à l’Inrap Grand Ouest qui a coordonné les travaux d’une cinquantaine de personnes sur le site.

Réévaluation du budget - A chantier hors normes, budget exceptionnel : Rennes métropole a consacré 3,6 millions d’euros à ces travaux d’archéologie préventive.

Un montant significatif, et qui a doublé par rapport aux estimations initiales en raison de l’ampleur du projet. Cette explosion des coûts avait été révélée en juin 2012 à l’occasion de la réévaluation substantielle du budget du centre des congrès, dont la facture prévisionnelle atteint désormais 98,8 millions d’euros HT, contre 84 millions d’euros précédemment.

Etudes anthropologiques - La richesse des trouvailles archéologiques va donner lieu à un important travail d’analyse et de classement, pendant une durée équivalente à celle des fouilles proprement dites.
Les études anthropologiques menées sur les sépultures découvertes devraient permettre de mieux connaître les modes de vie des Rennais des siècles passés.

Et il est prévu de restituer une partie de ces découvertes dans le futur centre des congrès, où un espace devrait être consacré à leur mise en valeur.

Après le départ des archéologues, les travaux d’aménagement vont pouvoir démarrer, d’ici à la fin de l’année. Les premiers appels d’offres sont en cours.

Haut de page

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.