Energie

La FNCCR distingue cinq collectivités pour leurs actions de maîtrise de l’énergie

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies a récompensé, mardi 29 janvier à Grenoble, les collectivités locales ayant obtenu le plus de certificats d’économie d’énergie (CEE) pour leurs actions de maîtrise de l’énergie dans leur catégorie.

Deux bailleurs sociaux, deux syndicats intercommunaux d’énergie, et une ville ont cette année été mis à l’honneur lors des assise de l’énergie à Grenoble par le grand prix des certificats blancs de la FNNCCR.
Le prix leur a été remis pour leurs actions de maîtrise de l’énergie et surtout leur dextérité à manier le dispositif des « certificats d’économie d’énergie » (CEE) ou certificats blancs.
Ce dispositif permet à une collectivité locale de valoriser financièrement les travaux qu’elle effectue en « revendant » une partie des économies d’énergie aux « obligés » du dispositif que sont les producteurs et distributeurs d’énergie comme EDF ou GDF.

« Le dispositif a été calibré pour que le MWhcumac tourne autour de 10 euros. Aujourd’hui, il se situe plutôt autour de 4 euros », constate Clotilde Carron, chargée de mission déchets, énergies renouvelables et maîtrise de la demande des énergies à la FNCCR.
Pour le concours, 34 dossiers ont été déposés par 13 collectivités pour un total de 400 GWh cumac (1).
« Si le dispositif est toujours autant plébiscité, il y a eu un peu moins de dossiers cette année à cause du transfert de la gestion des dossiers des DREAL vers le pôle national CEE, ce qui a demandé du temps », décrypte la chargée de mission.

Dans la catégorie « éclairage public », le premier prix a été attribué au syndicat intercommunal d’énergies du département de l’Aveyron (Sieda) pour ses travaux de rénovation des luminaires qui vont lui permettre de récupérer 13.7 GWhcumac de CEE.
Pour le « logement », c’est Saumur Habitat qui a été distingué pour le bouquet de travaux (isolation, chaudières et éclairages plus performants) réalisé sur ses logements sociaux pour un total de 26.3 GWhcumac.

Dans la catégorie « autres bâtiments », la ville de Rennes s’est une nouvelle fois distinguée, cette fois pour l’ensemble des travaux (isolation, chaudières et éclairages performants) réalisés sur ses crèches, groupes scolaires ou restaurants pour un total de 41,9 GWhcumac.

Pour les prix spéciaux, décernés pour les collectivités locales ayant monté une convention avec un obligé, Val Touraine Habitat a été désigné dans la catégorie logement (74.3 GWhcumac) tandis que le Sigeif s’est vu remettre le prix dans la catégorie « convention avec un obligé pour un groupement » pour 43.9 GWhcumac.
« Depuis sa première édition en 2009, l’objectif du concours est de faire partager les retours d’expériences particulièrement remarquables », explique Clotilde Carron.

Un Super grand Prix en septembre 2013 – L’année prochaine le concours continue pour l’ensemble des CEE obtenus par les collectivités et leurs établissements publics en 2013 : « Avec en plus l’organisation d’un « Super Grand Prix » récompensant l’ensemble des CEE obtenus par les collectivités depuis 2006 et remis l’occasion du Congrès de la FNCCR (du 17 au 19 septembre 2013 à Montpellier) » ajoute Clotilde Caron.

La FNCCR monte au créneau pour défendre le dispositif des CEE

Alors que débute les discutions sur les modalités de la future période du dispositif prévue pour 2014, et face à la réticence des obligés, la FNCCR a envoyé un courrier à Delphine Batho pour lui rappeler tout l’intérêt du dispositif.
« En dehors des baisses de consommation, les collectivités territoriales ne disposent quasiment que de cet outil pour financer spécifiquement les actions d’efficacité énergétique pourtant prioritaires. De plus, les CEE constituent un excellent moyen de communication », explique Clotilde Carron, chargée de mission déchets, énergies renouvelables et maîtrise de la demande des énergies à la FNCCR.

Elle ajoute que supprimer un dispositif qui est désormais exigé par la directive européenne efficacité énergétique serait un non-sens puisqu’il faudrait le remplacer par un dispositif similaire et qu’il est important que les collectivités puissent continuer de pouvoir choisir soit d’obtenir elle-même ces CEE soit de conventionner avec un obligé.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X