Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Statistique

Nette augmentation de la pauvreté en France, selon Eurostat

Publié le 21/01/2013 • Par Auteur associé • dans : France

Le Centre d'observation de la société publie, le 21 janvier, une étude des dernières données Eurostat sur l'évolution de la pauvreté en France, pour l'année 2011.

Louis Maurin

Consultant au Compas, responsable du Centre d’observation de la société française. Auteur de « Déchiffrer la société française », éd. La découverte, 2009.

Le taux de pauvreté au seuil de 60 % du niveau de vie médian en France (1) s’élève à 14 % en 2011, selon les données publiées par l’organisme statistique européen Eurostat.
Le taux atteint 7,1 % si l’on considère le seuil de 50 % du niveau de vie médian, et 3,1 % au seuil de 40 %.

La crise économique a un impact marqué sur les taux de pauvreté, qui ont augmenté de 12,7 % en 2008 à 14 % en 2011 au seuil de 60 %, de 5,8 à 7,1 % au seuil de 50 % et de 2,5 à 3,1 % au seuil de 40 %. Selon Eurostat, la pauvreté aux seuils de 40 et 50 % aurait diminué en revanche pour la seule année 2011.

Augmentation de la grande pauvreté – Au total, le nombre de personnes pauvres a très nettement progressé : de 400 000 au seuil de pauvreté le plus strict à près d’un million si l’on considère la définition la plus large.
En proportion, la grande pauvreté a le plus augmenté entre 2008 et 2011 : au seuil de 40 %, le nombre de pauvres s’est accru de 27 %, contre 13 % au seuil de 60 %.
Selon les définitions, on compte entre 1,9 et 8,6 millions de personnes pauvres en France.

Les jeunes et les peu qualifiés sont les plus touchés – Le seuil de pauvreté est calculé en proportion du niveau de vie médian (2). L’évolution actuelle de la pauvreté signifie que les populations du bas de l’échelle s’éloignent du niveau de vie médian : l’écart se creuse entre les ménages les moins favorisés et les catégories moyennes.

L’augmentation du taux de pauvreté résulte de la très forte progression du chômage au cours des quatre dernières années. La moitié des chômeurs n’étant pas indemnisés, une partie de ceux qui se retrouvent sans emploi doivent faire face à d’importantes difficultés financières.
Comme l’a montré de longue date l’Observatoire des inégalités, ces taux moyens masquent des écarts élevés selon les tranches d’âges et les niveaux de diplômes. Les premières victimes de la crise actuelle sont les jeunes et les personnes peu qualifiées.

La France évite le pire – Le niveau de pauvreté est plus faible en France que dans les pays européens de taille de population comparable : Allemagne (15,8 % de pauvres), Royaume-Uni (16,2 %), Italie (19,6 %) et Espagne (21,8 %).
Les deux seuls pays qui se distinguent réellement du lot en Europe sont la Norvège (10,5 % de pauvres) et les Pays-Bas (11%). Si la situation sociale se dégrade nettement en France, notre modèle social évite une détérioration encore plus forte.

Les données Eurostat sur la pauvreté

Les données publiées par Eurostat sur la pauvreté sont différentes des données officielles françaises diffusées par l’Insee : les premières sont déclaratives et les secondes sont obtenues à partir des déclarations d’impôts. Les chiffres d’Eurostat – en particulier les comparaisons internationales – sont à considérer comme des ordres de grandeur car les modes d’enquêtes diffèrent selon les pays. L’un des avantages de ces données européennes, est qu’elles sont connues avec six mois d’avance sur les chiffres français et qu’elles permettent d’évaluer plus rapidement les évolutions.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Le seuil de pauvreté à 60 % est le plus utilisé dans les comparaisons internationales Retour au texte

Note 02 Revenu après impôts prestations sociales qui partage l’effectif de la population en deux Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Nette augmentation de la pauvreté en France, selon Eurostat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X