Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

énergie

Le développement de l’agglomération de Tours inquiète le syndicat d’énergie

Publié le 08/01/2013 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le 1er janvier 2013 Tours(s)plus a intégré trois nouvelles communes et a adopté une nouvelle compétence « énergie » qui rentre directement en concurrence avec le syndicat intercommunal (SIEIL).

En accueillant le 1er janvier trois nouvelles communes (pour un total de 22 et près de 300 000 habitants) et en se dotant de la compétence « énergie » la communauté d’agglomération Tours Plus vient de provoquer le mécontentement du Syndicat intercommunal d’énergie d’Indre-et-Loire (SIEIL).

Schéma directeur intercommunal de l’énergie – En complément du « plan climat énergie » 2011-2014, cette nouvelle compétence ambitionne de faire de l’agglomération « un territoire d’excellence énergétique » avec un « schéma directeur intercommunal de l’énergie » qui permettra la « transition énergétique » dans les bâtiments communaux et la production d’énergies renouvelables, en particulier de chauffage.

Mais cette énergie communautaire pourrait entrer directement en concurrence avec l’activité du SIEIL qui supervise les réseaux électriques de toutes les communes du département sauf Tours.

Autre époque – Pour leur distribution électrique ou de gaz, 21 des 22 communes de l’agglomération devraient donc se retrouver à la fois dans le champ d’intervention du SIEIL – auquel elles cotisent – et de celui de l’agglomération.

Surpris et non-informé de cette évolution communautaire, Jean-Luc Dupont, président du SIEIL, a écrit à tous les maires de l’agglomération pour dénoncer la délibération de Tour(s)plus « qui empiète sur les propres compétences de notre syndicat, ce qui présente un risque juridique certain ».
Il a également sollicité l’avis de la préfecture au titre du contrôle de légalité et a demandé à rencontrer Jean Germain, maire de Tours et président de l’agglomération.
Mais celui-ci avait au préalable déclaré : « On rentre dans une autre époque, il faut passer du syndicat d’électrification, le SIEIL, à autre chose ! »

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le développement de l’agglomération de Tours inquiète le syndicat d’énergie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X