Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la délinquance

A Cayenne, prévenir la délinquance, « c’est avant tout agir en faveur des mineurs »

Publié le 28/12/2012 • Par Emilie Lopes • dans : Actu experts prévention sécurité

Arrêtés municipaux, politique de quartier, vidéosurveillance, CLSPD...Le maire (PS) de Cayenne, Marie-Laure Pinhéra-Horth veut être une élue de terrain, en investissant tous les champs de la prévention de la délinquance. Et martèle haut et fort que pour la prévenir, il faut d’abord agir pour les jeunes en difficultés.

Depuis le début de l’année, la délinquance à Cayenne a augmenté de 12% selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), avec 6285 faits constatés. «Les problématiques principales sont les atteintes volontaires à l’ intégrité physique non crapuleuses, les coups et blessures volontaires, les vols roulottes et les cambriolages», expose la DDSP.

Mais pour le maire (PS), Marie-Laure Pinhéra-Horth, tout se joue ailleurs. Les jeunes sont pour elle une priorité. «Faire de la prévention de la délinquance, c’est avant tout agir pour les mineurs», assure-t-elle.
Elle avoue ainsi qu’en étant une femme, mère de famille, la relation est plus simple, les jeunes sont plus souvent à l’écoute. «Ils sont un peu laissés à l’abandon. Il y a 50% des moins de 25 ans qui se retrouvent sur ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Cayenne, prévenir la délinquance, « c’est avant tout agir en faveur des mineurs »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X