Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Rhône-Alpes. Lyon demande à l’Etat de clarifier sa position sur la sécurité dans les résidences de personnes âgées

Santé

Rhône-Alpes. Lyon demande à l’Etat de clarifier sa position sur la sécurité dans les résidences de personnes âgées

Publié le 03/04/2007 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, s’inquiète de l’application, qu’il juge trop draconienne, de la nouvelle norme sécurité incendie «type J» dans les résidences de personnes âgées (RPA) et les établissements d’hébergements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
En écho à des préoccupations soulevées sur le sujet par l’Union nationale des centres communaux d’action sociale et après une question écrite au Sénat en octobre 2006 auprès du ministère de la Santé, « pour laquelle aucune réponse n’a été apportée à ce jour », le sénateur-maire (PS) de Lyon a écrit le 29 mars au préfet du Rhône pour lui faire part de ses doutes sur la portée de la réglementation.
Il lui demande de confirmer « la nécessité absolue » de la nouvelle norme et évoque, dans ce cas, le risque de fermetures des résidences qui ne seraient pas rigoureusement conformes aux normes.
Ainsi, 18 RPA (sur 23) à Lyon ont fait l’objet d’un avis défavorable de la commission départementale de sécurité, avec à la clé la suppression de mille places pour les personnes âgées. La ville a déjà pris plusieurs mesures, dont le relogement des personnes les plus dépendantes et le déménagement progressif des personnes aux étages supérieurs (R+6). Elle prévoit également un plan de rénovation pour 80 millions d’euros. « L’absence de vision définitive de l’Etat retarde le démarrage de ce plan d’investissement », ajoute le maire de Lyon qui estime que « l’Etat devra prendre ses responsabilités ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Rhône-Alpes. Lyon demande à l’Etat de clarifier sa position sur la sécurité dans les résidences de personnes âgées

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X