Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Alsace. Les Don Quichotte lèvent le camp à Strasbourg

Publié le 05/04/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Les Don Quichotte de Strasbourg ont décidé de lever le camp le 5 avril après trois mois d’occupation, a-t-on appris auprès de l’association.
Les responsables de l’association ont décidé de démonter dans la journée le campement installé depuis le 6 janvier dans le centre, quai Sturm, en raison de solutions de relogement trouvées pour la plupart des sans abri.
Les Don Quichotte de Strasbourg qualifient toutefois le bilan de « mitigé », jugeant les solutions de relogement proposées par la préfecture de « seulement provisoires ».
« En trois mois, nous avons réussi à faire le travail que les associations de réinsertion sociale n’ont pas réussi à faire en plusieurs années » s’est félicité Alexandre Glardon, président de l’association.
Ils n’excluent pas de replanter des tentes juste avant l’échéance présidentielle, si aucune solution durable de relogement n’est trouvée.
Le 5 avril, il restait encore 11 tentes, contre 8 la veille en raison de nouveaux arrivants, mais aussi des sans-abris de retour sur le camp.
« Dans les maisons-relais, on nous impose un couvre-feu et on ne peut pas partir plus de deux jours sinon on est rayé de la liste. C’est impossible. Ce soir, je réintègre le camp », a expliqué Ali Vandekerckhove, 46 ans.
Les responsables attendaient aussi le retour de quatre personnes relogées dans un hôtel du quartier de Hautepierre dans la banlieue de Strasbourg.
« Ils sont renvoyés ici à cause de problèmes de comportement souvent dus à l’alcool. Ils ont du mal à se tenir dans les hôtels, ce n’est pas une solution », a souligné Alexandre Glardon.
Selon Alexandre Glardon, ces « relogés renvoyés », partiront sans doute ce soir avec les autres membres du camp sans solution de relogement, dans une maison de Wisenbach dans les Vosges qui lui appartient.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Alsace. Les Don Quichotte lèvent le camp à Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X